- Publicité -
vendredi 30 septembre 2022
- Publicité -
DomicileÀ lireMagro Mahajanga : Meeting interdit pour le parti de Marc Ravalomanana

Magro Mahajanga : Meeting interdit pour le parti de Marc Ravalomanana

Les forces de l’ordre ont bloqué les partisans de Marc Ravalomanana à l’entrée du Magro Mahajanga. (Photo fournie)

La série noire continue pour le parti TIM en général, et pour Marc Ravalomanana en particulier. 

En effet, après son échec à Antsiranana où le parti fondateur de l’empire Tiko n’a pas pu accéder au Magro de ladite ville ; à Mahajanga, ce parti n’a pas non plus pu accéder au Magro pour tenir son meeting sis dans la cité des fleurs, samedi dernier. Ainsi, des éléments de l’Emmo-Reg ont barré la route aux députés TIM qui étaient présents sur les lieux à 9h30 ainsi qu’aux partisans de Marc Ravalomanana  au Magro Mahajanga. Les députés ont notamment expliqué qu’ils sont là pour les affaires internes du parti et que cela rentre notamment dans le cadre de la célébration du 20ème anniversaire du TIM. Jean-Claude Rakotonirina a souligné qu’ils avaient déjà avisé les responsables de la Préfecture qui n’ont pas donné leur avis, alors qu’ils prévoyaient de faire une exposition. Ce coordonnateur du TIM a ainsi rétorqué que « l’Etat devrait sortir un décret affirmant qu’un parti ne devrait pas tenir de manifestation ».

Arguments. Décidément, le bras de fer entre le pouvoir et l’opposition continue. L’on se demande si cette dernière fait de la provocation sachant qu’elle n’aurait pas gain de cause mettant ainsi le pouvoir dans une situation délicate. Les tenants du pouvoir avancent toujours comme argument le fait que les dispositions qu’il prennent visent à assurer l’ordre public. Pour ne pas dire que c’est le moment où les vacanciers arrivent également à Mahajanga. Le pouvoir a mis à profit ces arguments pour interdire le meeting organisé par le parti TIM. Reste à savoir si ce parti va continuer à sillonner l’île même s’il sait qu’il n’aura pas gain de cause ? Ou est-ce purement ou tout simplement une provocation ?  En tout cas, l’échiquier politique dans le pays est marqué par la présidentielle de 2023. 

Recueillis par Dominique R.

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici