- Publicité -
vendredi 30 septembre 2022
- Publicité -
DomicileÀ lireAéroport d'Ivato : Retour en catimini de Maharante Jean de Dieu

Aéroport d’Ivato : Retour en catimini de Maharante Jean de Dieu

Sans souci. Maharante Jean de Dieu, ancien ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique est rentré au pays hier, après plus de trois ans d’exil ou de fuite (c’est selon) en France. Un retour en catimini qui n’est pourtant pas passé inaperçu. L’ancienne grande figure du régime Hery Vaovao ho an’i Madagasikara a voyagé à bord du vol de la Compagnie Air Madagascar qui a quitté Paris Charles de Gaulle dans la nuit de lundi à 20h et a atterri à l’aéroport international d’Ivato hier à 8h10 heure locale. Vêtu d’une veste bleu, d’un jean bleu et d’un chapeau de paille de couleur blanche, Maharante Jean de Dieu paraît plutôt en forme, sans se soucier de quoi que ce soit. D’ailleurs, durant le trajet Paris – Tana, il a montré une attitude sereine en prenant le temps de discuter avec tout le monde dans l’avion. Ce qui a poussé les autres passagers du vol MD 051 à penser que ce retour a été planifié et bien préparé. En effet, contrairement aux autres passagers, l’ancien gouverneur de l’ex-province de Toliara n’a été soumis à aucune des procédures de débarquement habituelles lors de son arrivée à Ivato. Chose étonnante. Maharante Jean de Dieu a été accueilli par un responsable du protocole d’une Institution de la République. Celui-ci semblait faciliter son entrée et a même effectué sa démarche auprès de la Police des Frontières. Comme s’il figurait encore parmi les élus de cette Institution dont il était membre sous le régime Rajaonarimampianina. En tout cas, l’ex-député MAPAR II n’a pas du tout été inquiété. Son retour au pays s’est déroulé sans encombre, au vu et au su de tous les agents qui travaillaient à l’aéroport d’Ivato et de tous les passagers du vol MD 051. Bon nombre d’observateurs considèrent l’aéroport d’Ivato et les frontières malgaches comme une passoire. Ce qui s’est passé hier à Ivato confirme cette constatation. Faut-il rappeler que Maharante Jean de Dieu est mis en accusation par la Justice Malagasy pour des faits de détournements de deniers publics et de malversations commis lorsqu’il était ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique. Pour se soustraire à la justice, il a choisi de prendre la fuite en France, en 2019. L’ancien ministre est poursuivi pour deux dossiers. Le premier concerne le détournement d’une somme de 5 milliards d’ariary au niveau de l’ARTEC tandis que le second implique des marchés fictifs d’une valeur de 700 millions d’ariary relatifs à la dotation de matériels informatiques pour le centre incubateur de Fianarantsoa. Ces malversations ont été découvertes suite à des investigations menées par l’Inspection Générale de l’Etat. Plusieurs observateurs estiment que Maharante Jean de Dieu a certainement bénéficié d’un soutien en haut lieu qui lui a permis ce retour sans encombre. Cependant, plusieurs zones d’ombres existent autour de cette affaire. L’ex-ministre a-t-il déjà été acquitté pour ces deux dossiers ? Comment se fait-il qu’aucune intervention ni interpellation n’a été faite à son retour ? Y-a-t-il eu un deal politique ou une intervention quelque part pour autoriser Maharante à revenir librement ? Ce sont les questions qui interpellent les observateurs. On attend désormais des éléments d’éclaircissement de la part des responsables concernés. Histoire à suivre.

Davis R

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

5 COMMENTAIRES

  1. Encore l’illustration d’une république bananière . Une décision de justice est foulée au pied . Sans l’ombre d’un doute un appui et un feu vert d’ en haut lieu a permis ce passe-droit nauséabond . Il reste à l’autre de lui décerner la trophée du  » champion du non-droit  » !

  2. Andry Rajoelina ne veut pas perdre le sud en 2023 et il faudrait une grande figure de la région pour assurer sa ré-élection. Il ne fait plus confiance aux Toto, Siteny et Nepatraiky

  3. De nombreux Malagasy devraient demander leur dû à ceux- sans exception et sans indulgence- qui leur ont ôté le pain de la bouche.
    Tous les auteurs d’impécuniosité de la Nation doivent banquer.
    Ne nous habillez pas de honte!!! Zalaha! Après nous avoir plumés.
    De grâce.

    • Vous nous racontez quoi ? S’il a pu réussir ce retour sans encombre au bercail c’est certainement Mamimbahoaka 1er a donné son acquiescement ! Les prédateurs se soutiennent à merveille pour piller le pays …

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici