- Publicité -
vendredi 30 septembre 2022
- Publicité -
DomicileSportsAfrobasket U18 : « Le COCAN ne devrait pas être déficitaire », lance Nina...

Afrobasket U18 : « Le COCAN ne devrait pas être déficitaire », lance Nina Zafisambo

Le général, Nina Zafisambo reconnait les failles dans la billetterie.

Le rideau est tombé sur l’Afrobasket U18 filles et garçons avec une note positive pour le comité d’organisation de la FIBA.

C’est l’heure du bilan. Le comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations n’est pas resté indifférent face à l’histoire des billets. « Nous présentons nos excuses aux supporters qui n’ont pas pu accéder au Palais des Sports, car nous savons tous qu’ils aimaient l’équipe nationale. Nous reconnaissons qu’il y avait eu des failles dans l’organisation de la billetterie et surtout la communication y afférente. La capacité du Palais des Sports n’est plus adaptée au public et surtout sur sa configuration par rapport à l’organisation d’un grand évènement international », tels sont les propos du président du COCAN, le général, Nina Zafisambo. En ce qui concerne les billets gratuits, les joueurs et joueuses ont eu droit chacun à quatre tickets pour leurs familles. La commission des entraîneurs, des arbitres et d’autres parties prenantes au sein du basket ont aussi reçu leur part. « Par rapport aux anciens membres de l’équipe nationale, il y a une erreur de notre part et là, la fédération devrait mettre en place des critères concernant ce cas pour les futurs évènements », continue, le numéro 1 du COCAN. La fédération malgache de basket-ball a reçu les félicitations de la FIBA Afrique. La Grande Ile a mis la barre très haut en termes de compétition jeunes où toutes les délégations ont été hébergées dans des hôtels 4 ou 5 étoiles. « Ce n’est qu’un grain de sable dans l’organisation générale. Nous pouvons dire que c’est une organisation réussie malgré le peu de moyens et de la mobilisation faite en l’espace d’un court laps de temps », poursuit le président du COCAN.

Préparation. A l’heure actuelle, le bilan officiel de la compétition n’a pas encore été bouclé, mais, le président du COCAN est optimiste. « En ce qui concerne les résultats sportifs, l’objectif a été atteint pour cette qualification historique des garçons à la Coupe du monde en Hongrie 2023 en un mois de préparation. La fédération a beaucoup investi que ce soit dans la préparation des équipes nationales ou, surtout, dans les travaux de rénovation du Gymnase de Vatofotsy et du Palais des Sports de Mahamasina. Au début, nous avons estimé un déficit de 90 millions ariary, mais, à l’allure où vont les choses, le COCAN ne devrait pas être déficitaire », conclut Nina Zafisambo. Actuellement, la fédération a les yeux rivés sur la Coupe du monde 2023. Les Ankoay peuvent déjà compter sur le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports et du ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo. Cette dernière est coach de basket jusqu’aux Jeux des Iles de l’Océan Indien à domicile en 2023. La fédération compte entamer la préparation dès le mois d’octobre 2022 et ce, jusqu’en juin 2023. Le budget lié à la préparation est le plus important ainsi que la préparation individuelle et le regroupement.

T.H

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici