- Publicité -
vendredi 30 septembre 2022
- Publicité -
DomicileEconomieCoopération : La Chine en tête des partenaires commerciaux de Madagascar

Coopération : La Chine en tête des partenaires commerciaux de Madagascar

La Chine et Madagascar entretiennent une coopération mutuellement avantageuse.

Sincérité, résultat réel, amitié et bonne foi. Ce sont les quatre principes qui ont fait le succès de la coopération entre Madagascar et la Chine. Une coopération  que même la pandémie de Covid n’a pas réussi à ébranler.

La preuve ! Depuis 2015, la Chine a été le premier partenaire commercial de Madagascar et la plus grande source d’importations durant sept années consécutives. Et les échanges ne vont pas à sens unique puisqu’en 2021, elle a été la troisième destination des exportations de Madagascar.

Croissance

 « Malgré l’impact de la pandémie, le commerce entre la Chine et Madagascar a connu une croissance rapide ces dernières années », a déclaré hier Zhang Wei, ministre conseiller de l’ambassade de Chine à Madagascar, lors du Salon des Médias qui s’est tenu à l’hôtel Asia Africa Ivato. Un bilan placé sous le signe de la croissance si l’on tient compte des statistiques données, hier. En effet, selon les statistiques de la partie chinoise, le volume des échanges de marchandises entre la Chine et Madagascar en 2021 s’est élevé à 1,613 milliard de  dollars, soit une haussede 41,9% en glissement annuel. Les exportations de la Chine vers Madagascar se sont élevées à 1,283 milliard de  dollars soit une hausse de  28,6%. Alors que les importations chinoises en provenance de Madagascar étaient de 329 millions de dollars, soit une hausse de 137,5%. Les statistiques données par la partie malgache sont encore plus significatives. En effet,  le total des échanges de marchandises entre Madagascar et la Chine en 2021 s’élève à 520,52 milliards d’ariary (environ 1,36 milliard de dollars), soit une hausse de 48,2% en glissement annuel, supérieur à l’augmentation globale du commerce extérieur de Madagascar (soit 39,1%). Les échanges entre Madagascar et la Chine ont représenté 19,1% du total du commerce extérieur malgache, soit 1% de plus que l’année précédente. Pour l’ensemble de l’année, les importations malgaches en provenance de la Chine ont augmenté de 23,9% pour atteindre 380,44 milliards d’ariary (soit 990 millions de dollars), tandis que les exportations vers la Chine ont augmenté de 217,3% pour atteindre 140,8 milliards d’ariary (soit 370 millions de dollars). 

Tendance dynamique

Et la situation s’améliore d’année en année puisque la même tendance dynamique a été enregistrée au  premier semestre 2022. Selon la partie chinoise, le volume des échanges de marchandises entre la Chine et Madagascar au cours du premier semestre 2022 s’est élevé à 1,01 milliard de dollars, en hausse de 62,6% en glissement annuel ; dont 668 millions de dollars d’exportations vers Madagascar, en hausse de 23,2%, et 342 millions de dollars d’importations en provenance de Madagascar, en hausse de 334,6%. Selon la partie malgache, le volume des échanges de marchandises entre Madagascar et la Chine au premier semestre 2022 s’est élevé à 3320,8 milliards d’ariary (environ 830 millions de dollars), soit une hausse de 58,5% en glissement annuel. Au cours du premier semestre, les importations de Madagascar en provenance de la Chine se sont élevées à 2 316,7 milliards d’ariary (580 millions de dollars), soit une hausse de 31,5%, tandis que les exportations vers la Chine ont atteint 100,41 milliards d’ariary (250 millions de dollars), en hausse de 201,5%.

Encourageantes

En tout cas, même si la balance commerciale est encore  en défaveur de Madagascar, ces statistiques sont encourageantes dans la mesure où elles font ressortir que  la croissance annuelle des importations chinoises en provenance de Madagascar en 2021 est beaucoup plus importante que celle des exportations chinoises vers Madagascar. Sur ce point d’ailleurs,  le ministre conseiller de l’ambassade de Chine à Madagascar a tenu à préciser qu’il est faux de faire croire que le commerce entre les deux pays ne respecte pas le principe de réciprocité. Selon ses explications, la Chine et Madagascar ont des avantages complémentaires et des bénéfices mutuels dans les domaines économique et commercial. « L’ampleur des exportations de Madagascar vers la Chine a augmenté, la structure a continué à s’améliorer et la variété des produits agricoles exportés a augmenté. La nature différente des produits que la Chine et Madagascar s’échangent rend différentes les procédures à remplir lors de l’importation des produits. En vertu de l’accord de l’OMC sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires, il est normal que les produits agricoles soient soumis à une inspection et à une quarantaine au moment de l’importation, ce qui est prévu de manière similaire en Chine et à Madagascar. La procédure de l’inspection et de la quarantaine n’est pas nécessaire pour d’autres produits lors de leur importation, mais ils doivent également respecter les normes fixées par Madagascar ou obtenir un permis des autorités compétentes, comme les équipements de communication et de télécommunication qui nécessitent un permis d’importation et un permis de dédouanement de l’OMERT, l’Office Malagasy d’Études et de Régulation des Télécommunications, pour pouvoir être importés dans le pays ».

R .Edmond

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici