- Publicité -
mercredi 7 décembre 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueGénéral Serge Gellé : « Le maintien de l’ordre n’a pas de couleur »

Général Serge Gellé : « Le maintien de l’ordre n’a pas de couleur »

 

Le Général Serge Gellé durant l’émission « À vous la parole ».

« Avoir des idées différentes est quelque chose de normal.  La diversité est une richesse », a indiqué le Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie nationale, le général Serge Gellé lors de l’émission spéciale « À vous la parole » de Midi Madagasikara. C’est en rétorquant les critiques de ce qu’il considère comme ses détracteurs qu’il a lancé ce propos après sa prise de position sur ce qu’il qualifie de coup de force pour briguer le pouvoir mais surtout sur le choix de couleur qu’il a effectué après le drame qu’il a subi au mois de décembre dernier.

« Le maintien de l’ordre est pour tout le monde et il n’a pas besoin de couleur ou d’idéologie », a continué  le numéro un de la Gendarmerie tout en expliquant que « la sécurité est une technique et qu’on l’a nommé en tant que membre du gouvernement afin de réfléchir sur les affaires nationales. Puis il y a aussi la solidarité gouvernementale, il y a les dirigeants, le président et le PM ». Tout indique que le général Sergé Gellé est obligé de se plier à l’idéologie de l’Etat et à la politique générale du gouvernement même s’il est tenu de respecter la neutralité de son corps.

Diversité ! Ces derniers mois, l’opposition se trouve muselée avec une marge de manœuvre très limitée sur le terrain politique. De Soavinandriana à Mahajanga en passant par Behoririka, Antsirabe et Antsiranana, les forces de l’ordre ont bien verrouillé les lieux où l’opposition dirigée par l’ancien président Marc Ravalomanana devait effectuer des meetings politiques. En revendiquant sa neutralité, le Général de corps d’armée a souligné qu’ « on a besoin des partis de l’opposition pour savoir ce qu’on ignore quand on dirige un Etat ». Et que « depuis toujours, la couleur de la Gendarmerie est le bleu, même si à l’époque de Louis de Funès, ils ont porté le kaki. Mais au départ, il y a plus de 800 ans, la gendarmerie, d’origine française, a choisi la couleur bleu. Cela peut être le bleu ciel ou encore le bleu marine, le bleu ardoise, ou le bleu roi. Est-ce qu’on juge la gendarmerie par ces couleurs ? Je me pose la question et je vais  répondre que ce n’est pas forcément cela ». Et de continuer que « la couleur n’a aucune signification, il s’agit d’un choix. La couleur ne reflète pas vraiment le travail ». 

2009. Interrogé sur sa prise de position après le meeting interdit de la plateforme RMDM de ce samedi 23 juillet en clamant qu’il n’acceptera jamais un coup d’Etat et sur la situation de 2009, le SEG était clair en soulignant que« si j’étais SEG en 2009, je n’aurais pas accepté un coup d’Etat… ». C’était également l’occasion pour le Général de rappeler tout ce qu’il a vécu depuis 2002. « J’étais parmi les condamnés durant cet événement » a-t-il lancé tout en s’interrogeant s’il s’agit d’une condamnation politique.

Recueillis par Julien R.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Parler de tout sauf de l’essentiel : la sécurité des biens et des personnes . Tout très haut grade qu’il est , c’est juste un incompétent , traître à ses fonctions et missions . Et irrémédiablement mentalement colonisé (« …la gendarmerie d’origine française… » . Sans autre .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici