- Publicité -
lundi 26 septembre 2022
DomicileSociétéTransport : Hausse du tarif des taxis-brousse Tana-Antsirabe

Transport : Hausse du tarif des taxis-brousse Tana-Antsirabe

Les taxis-brousse reliant Tana-Antsirabe sont pris d’assaut.

Une hausse du tarif des taxis-brousse reliant Tana-Antsirabe a été observée depuis la semaine dernière. Les réservations pour les voyages vers la Ville d’eau sont surbookées depuis quelques jours.

De nombreux voyageurs souhaitant rejoindre la Ville d’eau sont rentrés bredouilles. Les réservations affichent complet à la gare routière fasan’ny karana depuis la semaine dernière. « Nous affichons déjà plein alors que nous n’avons que quelques jours avant les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) qui se déroulent du 30 août au 4 septembre. Outre les pèlerins, les vacanciers ainsi que les familles qui participent aux événements familiaux ou traditionnels comme le “famadihana” constituent la majorité de nos clients », témoigne un transporteur auprès du “Fasan’ny karana”. En moyenne, 300 véhicules par jour ont quitté ce stationnement depuis la semaine dernière contre 170 à 200 auparavant.

Face à cette forte demande, les transporteurs n’ont pas manqué de profiter de cette occasion pour augmenter les frais. Cette hausse se situe aux alentours des 5%. Le tarif normal est de 15 000 ariary mais à cause de ces évènements, les usagers sont contraints de débourser 20 000 ariary depuis une semaine. Les transporteurs annoncent déjà le retour à la normale après l’achèvement des JMJ. En période de basse saison, les frais de transports reliant Tana-Antsirabe peuvent descendre jusqu’à 13 000 ariary. « Nous avons prévu de nous rendre à Antanifotsy pour des raisons familiales. Nous sommes déjà habitués à cette situation surtout durant les fêtes », selon Maria Randrianaivo, une mère de famille.

Préventions. Face à l’afflux des voyageurs sur les routes nationales, des mesures seront prises pour prévenir les accidents. Les panneaux de signalisation seront multipliés et les transporteurs seront sensibilisés à limiter la vitesse. C’est ce qui a été annoncé au conseil des ministres du 17 août dernier. Pour assurer sa mise en œuvre, le ministère des Travaux publics sera appuyé par le ministère des Transports et de la Météorologie, le ministère de la Sécurité publique, le ministère de la Communication ainsi que du Secrétaire d’Etat en charge de la Gendarmerie. Des visites inopinées de véhicules ont déjà été menées sur les routes nationales il y a quelques temps.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici