- Publicité -
dimanche 25 septembre 2022
DomicileSociétéJMJ Mada X : Plusieurs dizaines de jeunes atteints d'hypothermie

JMJ Mada X : Plusieurs dizaines de jeunes atteints d’hypothermie

L’équipe de SOS Médecins qui s’est engagée volontairement à intervenir durant les JMJ

La 10ème édition des Journées Mondiales de la Jeunesse qui a débuté le 31 août a été clôturée par une veillée de prière durant la nuit du samedi 3 septembre jusqu’au dimanche matin sur la colline d’Antsahatanteraka, suivie de la grande messe de clôture d’hier. 

Des malaises et des cas de maladies ont été enregistrés et pris en charge par les équipes médicales d’urgence dépêchés sur place durant l’événement. Parmi eux, ces trois équipes nous ont transmis leur bilan. 

SOS Médecins, équipe de soins volontaire :

Depuis le 31 août, l’équipe de SOS Médecins dirigée par Dr Rakitra Ranaivoson a enregistré 60 interventions médicales et 6 transferts de cas graves dans les centres hospitaliers environnants lors du grand rassemblement des jeunes catholiques JMJ qui s’est déroulé à Antsirabe. Parmi ces derniers, un cas de paludisme grave, de bipolarité, de gastrite, d’hypoglycémie, de syndrome grippal grave. Les deux médecins et les quatre paramédicaux ainsi que les ambulanciers constituant l’équipe ont également dû intervenir dans une tentative de suicide d’un séminariste suspecté d’ivresse, tombé dans un puits à l’EPP Bevokatra le vendredi 2 août. Très agité après son sauvetage, il a dû être mis sous sédatifs avant son transfert à l’hôpital Ave Maria. SOS Médecins a également dû intervenir durant toute la dernière nuit de la JMJ. En effet, durant la veillée de prière qui a eu lieu sur le site d’Antsahatanteraka dans la nuit du samedi 3 août jusqu’à hier plusieurs jeunes ont souffert d’hypothermie due à une baisse brutale de la température à partir de minuit ainsi que la brume matinale glaciale qui s’est abattue sur le site à partir de deux heures du matin. D’autant plus qu’une grande partie de ces jeunes pèlerins viennent de régions ou la température moyenne est plus élevée. Selon les services de la météorologie, la température est descendue à moins de 7 degrés cette nuit-là.  Les pèlerins ont dû allumer des feux mais cela a été insuffisant pour certains qui ont dû être réchauffés à tour de rôle dans les ambulances. 

Un cas suspect de Covid-19 a été testé, mais s’est avéré négatif et aucun cas positif n’a été trouvé sur le site précise le Dr Rakitra Ranaivoson. 

La Direction régionale de la santé était également à pied d’œuvre.

L’équipe de la Direction régionale de la santé publique quand à elle a compté 169 consultations du samedi 3 août au dimanche 4 août sur le site d’Antsahatanteraka selon les explications de Dr Herinjaka Andriantiana, médecin inspecteur de la direction régionale de la santé Antsirabe II. Les céphalées, les syndromes grippaux et la diarrhée dûe à l’alimentation froide, entre autres, étaient les causes de consultation les plus fréquentes prises en charge par son équipe. Un seul cas grave a été déploré dans sa section : un jeune patient qui a souffert d’un choc hypothermique. 

Les médecins militaires opérationnels sur les sites et en dehors ont également fait leur constat. 

Le Bataillon médicale d’Ampahibe a quant à lui comptabilisé 440 consultations médicales sur les 16 sites accueillant les événements durant ces JMJ. Parmi les cas les plus fréquents de consultation, l’hypertension, l’épilepsie et le syndrôme grippal ont été les plus enregistrés selon les explications du médecin colonel Hariniaina Ravoavy, qui conduit une équipe de soignants militaires. Ils ont également évacué une victime d’un accident de la route, qui ne faisait pas partie des pèlerins. 

Hanitra Andria

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici