- Publicité -
lundi 26 septembre 2022
DomicileSportsRugby à VII - Coupe du monde : Les Ladies Makis débarquent en...

Rugby à VII – Coupe du monde : Les Ladies Makis débarquent en Afrique du Sud 

L’équipe féminine du rugby à VII a rejoint l’Afrique du Sud, tôt le matin hier. Les protégées de Mamy Andriamaro disputeront pour la première fois la Coupe du Monde du rugby. 

La Coupe du monde du rugby à VII sera le plus grand événement sportif que tous les Malgaches vont savourer à travers la participation des Ladies Makis après le CHAN. Ce sommet planétaire se déroule du 9 au 11 septembre en Afrique du Sud. Les 12 joueuses sélectionnées et accompagnées par le staff ont quitté le pays hier et devraient arriver à destination ce jour. Quant à la seconde vague de la délégation, elle partira cette semaine. « Le Malagasy Rugby a anticipé le départ des Makis afin qu’elles puissent avoir le temps de s’adapter au climat et à la nourriture à Cape Town. Elles ne seront prises en charge qu’à partir du 7 septembre », a fait savoir le président du Malagasy Rugby. Les Makis dames sont bien affûtées après des mois de regroupement au stade Maki Andohatapenaka. Les 14 joueuses sont également gonflées à bloc à travers de nombreux soutiens moraux et matériaux de la part des sportifs et des associations. Pourtant, deux d’entre elles ont été rayées de la liste des sélectionnées, celle qui n’a été dévoilée que la veille du départ. Elles ne partiront pas en Afrique du Sud mais restent toujours membres de l’équipe nationale et participeront au tournoi de l’Association du Rugby de l’Océan Indien (AROI) en mi-septembre à la Réunion. 

Faire l’impossible. Les Makis se sont re compte de ce qui les attend à leur match d’entrée, le vendredi 9 septembre. La bande à Grande affrontera les ogres australiens. Ces dernières sont jugées largement favorites. Pourtant, le moral des Makis est au beau fixe. « Nous allons nous battre jusqu’au bout et honorer le ballon ovale malgache. Nous avons déjà étudié le jeu de nos adversaires. Nous connaissons mieux leur technique », a noté le coach Mamy Andriamaro. « Par rapport à notre étude, battre les Australiennes est faisable. Elles ne connaissent pas la qualité de nos joueuses, par contre, nous avons pu observer leur faiblesse. C’est la raison pour laquelle la fédération a renoncé à des sparring-partners avec l’équipe française. Nos adversaires ne sont pas habituées à jouer le rugby à VII. Les Makis devront assurer leur placage tout en travaillant bien la vitesse. Le problème est que leur premier adversaire c’est nous-mêmes. On ne sait pas encore être de bons supporters. Cette fois-ci, je demande à tous les Malgaches de donner des ondes positives à nos Ladies Makis », a ajouté Marcel Rakotomalala. Par ailleurs, le président a souligné que le Malagasy rugby n’a pas encore reçu une subvention de l’Etat. L’équipe a pu partir grâce aux partenaires et fournisseurs. La société Star était toujours au chevet du ballon ovale malgache. La marque XXL a encore officialisé son soutien à toute l’équipe ainsi qu’au staff dans la préparation de la compétition par la dotation de boisson Star, de divers équipements XXL ainsi que d’un apport en numéraire d’un montant de 24 millions d’ariary afin d’aider le Malagasy Rugby par rapport aux charges liées à cette participation à la Coupe du Monde du rugby à VII. 

Manjato Razafy 

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Bizarre mon post n’a pas passé la « censure » de Midi ??.
    Relever les « balivernes » prononcées par le Président de fédération de rugby Malgache ( j’ai lu) n’est pas compatible avec la fierté ! Malgache .
    Eh oui, oser dire ( ou mal exprimé) que le 7 malgache peut rivaliser avec les Aussies !, ça c’est fort où plutôt de l’incompétence ?.
    Ne pas prendre une équipe française car elle ne connaîtrait pas le 7!, ça aussi c’est plus fort car de notoriété « mondiale » Madagascar aurait connu le 7 avant.
    Depuis combien de temps Madagascar a t’il une équipe de 7 ?.
    Mr le Président vendredi 9 septembre à Cap tonw après le match contre l’Australie….le rêve (mauvais  » sera fini et le réveil douloureux pas pour les filles qui elles se seront défoncées durant 2 fois 7 minutes mais, plutôt pour vous qui aurez bien profité des petits fours et d’une chambre d’hôtel supérieure par rapport à celles des filles.
    J’assiste à l’occasion à plusieurs matchs à Tana et la qualité du rugby présenté devrait vous incité à être moins prétentieux.
    Velomo

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici