- Publicité -
dimanche 25 septembre 2022
DomicileEconomieRéhabilitation de la RN2 : Contrôle strict des travaux par le laboratoire...

Réhabilitation de la RN2 : Contrôle strict des travaux par le laboratoire LNTPB

Les travaux de réhabilitation de la RN2 se poursuivent.

La réhabilitation d’un tronçon de route reliant Ampasamadinika au PK 304 jusqu’à Toamasina, sur la Route Nationale No 2, soit une longueur linéaire totale de moins de 50 km, est confiée à l’entreprise Fanomezana.

Les travaux réalisés par cet adjudicataire du marché sont sous contrôle stricte du laboratoire LNTPB (Laboratoire National des Travaux Publics et Bâtiments) en matière de respect des normes et de la qualité, depuis la production des matériaux à utiliser jusqu’à leur mise en œuvre sur le chantier. Johary Lalaina Ramarokoto, chef de mission au sein du LNTPB, qui plus est le chef de laboratoire au sein de cette entité sous tutelle du ministère en charge des Travaux publics, l’a expliqué à la presse. À titre d’illustration, « nous effectuons systématiquement la prise des températures concernant les couches enrobées ou la technique de recouvrement d’une route d’asphalte pour que la norme soit respectée. Cette analyse se fait à la fois au niveau du laboratoire central et dans le cadre de la mise en œuvre des travaux, et ce, afin d’éviter que cet enrobé ne soit calciné », a-t-il fait savoir.

En outre, « des essais granulométriques sont effectués, sans oublier le contrôle de la compacité, le contrôle de l’imprégnation et de l’accrochage ainsi que le contrôle des matériaux utilisés », a-t-il enchaîné. Force est également de reconnaître que les conditions climatiques dans la partie Est de Madagascar sont pluvieuses presque tout au long de l’année. « Ce qui rend difficile les travaux de réhabilitation de la RN2 », a confié Gervais Razafindratsito, le conducteur des travaux au sein de l’entreprise Fanomezana, titulaire du marché. Face à cette situation, « nous lui recommandons tout de suite un arrêt de chantier quand il pleut, et ce, afin d’éviter un taux de refroidissement accéléré des couches enrobées, entraînant par la suite une dégradation de la route. Les travaux ne peuvent reprendre qu’après la pluie. Jusqu’à présent, nous pouvons confirmer que les travaux réalisés par l’entreprise Fanomezana respectent bel et bien les normes et la qualité requises », tient à préciser, pour sa part, le technicien en laboratoire du LNTPB.

Hausse du volume de trafic. Par ailleurs,  l’adjudicataire du marché ne ménage pas ses efforts pour respecter le délai d’exécution des travaux, outre le respect des normes et qualité. Ces travaux sont actuellement réalisés à hauteur de 95%. « Nous prévoyons de les achever dans 15 à 30 jours selon les conditions pluviométriques. Des échantillons ont été pris par le LNTPB en vue d’une analyse en laboratoire des matériaux utilisés, y compris la formulation des enrobés. Les résultats sont fin prêts. Outre les problèmes liés à la forte pluviométrie, la hausse importante du volume de trafic routier notamment les véhicules légers et les poids lourds perturbent également nos travaux. Il faut également renforcer le contrôle des camions circulant sur la RN2 car les surcharges accélèrent la dégradation des routes. Malgré tout, nous nous efforçons à tout harmoniser pour assurer la fluidité de la circulation en terminant à temps les travaux », a conclu Gervais Razafindratsito, le conducteur des travaux.

Navalona R.

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Si seulement le contrôle technique était simplement réalisé avec sérieux ?.
    Tout automobiliste ayant passé un contrôle technique est CAPABLE de dire où d’Ecrire ?.
    Que les contrôles techniques à MADAGASCAR sont
    Une vaste PLAISANTERIE , PAS SÉRIEUX, HONTEUX !!
    Alefa Mada !??
    Velomo

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici