- Publicité -
vendredi 30 septembre 2022
- Publicité -
DomicileEconomieFilière lait : Développement de chaînes de valeurs réussi dans trois régions

Filière lait : Développement de chaînes de valeurs réussi dans trois régions

La chaîne de valeur lait affiche une bonne croissance dans les régions Analamanga, Vakinankaratra et Itasy.

7,44 millions de litres de lait ont été commercialisés par les éleveurs des régions Analamanga, Itasy et Vakinankaratra, depuis la mise en œuvre du CASEF. Il s’agit d’une bonne performance car l’objectif de départ du projet était de 4,56 millions de litres.

Améliorer la gouvernance dans la chaîne de valeur lait. Tel est l’objectif principal du projet CASEF (Croissance Agricole et Sécurisation Foncière) qui intervient pour le développement de ce secteur d’activité, dans les régions Analamanga, Itasy et Vakinankaratra. Et pourtant, les réalisations ont bien dépassé les objectifs prévus. Selon les responsables du projet, la mise en place de trois laboratoires mobiles et de deux sites de contrôle fixes ont permis d’améliorer considérablement le contrôle qualité dans ces régions d’intervention. En parallèle, le projet CASEF a également soutenu le système d’information SIM Bazar Mada, dans la région Vakinankaratra, pour améliorer la disponibilité des informations sur le marché. Pour rassembler les acteurs à tous les niveaux sur un engagement conjoint, le projet a œuvré pour la signature de la Charte du lait, traduisant la concrétisation de la mise en œuvre du plan interrégional de développement de la filière.

Chaîne de valeur. D’après la communication émise par ses représentants, le projet CASEF a apporté son appui à tous les échelons de la chaîne de valeurs lait, depuis la production jusqu’à la commercialisation, en passant par la transformation. Pour favoriser une production de qualité, le projet a renforcé la qualité des équipements des éleveurs et des opérateurs. Pour le projet CASEF, il s’agit également de mettre la transformation aux normes à travers la démarche qualité transformation (DQT). Dans ce cadre, sept centres de collecte et centres de transformation laitière ont bénéficié de cette mise aux normes. Selon les explications, le but est d’améliorer la qualité du lait et la capacité de transformation des opérateurs. À ces démarches s’ajoute le renforcement du système d’amélioration génétique dans les régions Vakinankaratra et Analamanga à travers la mise en place de sept nouvelles stations de monte et d’une unité de production d’azote liquide, actuellement en cours d’opérationnalisation au sein de FIFAMANOR (Fiompiana Fambolena Malagasy Norvéziana). À noter que l’azote liquide est indispensable dans la conservation de ressources génétiques, pour l’amélioration des races de vaches laitières.

Capacité. Par ailleurs, 34 paysans relais ont été formés par le projet CASEF, qui a également mis en place 45 sites de démonstration technique et 14 étables modèles, afin de favoriser le progrès technique, dans la production de lait. Des actions qui ont porté leurs fruits, compte tenu de la forte croissance de lait produit et commercialisé depuis les régions d’intervention du projet. Même le volet environnement a été pris en compte, selon les responsables du projet, qui ont mis en avant la mise en place de modèle technique à faible émission de carbone. Avec cette approche durable, le projet CASEF compte, non seulement, accroître la production laitière destinée au commerce, mais également favoriser le développement des produits dérivés du lait.

Antsa R.

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici