- Publicité -
dimanche 25 septembre 2022
DomicilePolitiqueAntonio Guterres : Soutien au déblocage du Fonds vert pour Madagascar

Antonio Guterres : Soutien au déblocage du Fonds vert pour Madagascar

Un face-à-face Andry Rajoelina-Antonio Guterres a eu lieu à New-York, jeudi dernier.

En marge de la 77e Assemblée générale des Nations unies qui s’est déroulée à New-York, le président Andry Rajoelina a rencontré le Secrétaire général de l’ONU. La Présidence de la République parle d’une « rencontre fructueuse ».

Positif. C’est le bilan du séjour d’Andry Rajoelina à New-York. En effet, le Chef de l’Etat obtient une promesse de déblocage du Fonds vert pour le climat au profit de Madagascar. Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres vient de donner son feu vert pour l’octroi de ce fonds au profit de la Grande île. À l’issue de sa rencontre avec le numéro Un malgache, le premier responsable onusien a immédiatement donné une instruction  à son équipe pour accompagner Madagascar dans l’obtention de ce financement « Fonds Vert Climat » dans les plus brefs délais.  « Madagascar dispose déjà de son Plan  National  d’Adaptation, on ne devrait  plus attendre longtemps », rassure le numéro 1 de l’ONU lors de cette entrevue avec le président de la République. D’après les informations, Madagascar figure parmi les cinq premiers pays africains à avoir finalisé son plan national d’adaptation au changement climatique. Antonio Guterres a d’ailleurs partagé les préoccupations des autorités malgaches, exprimées par le président Andry Rajoelina concernant les impacts des crises actuelles sur le plan international, notamment le changement climatique et le conflit en Ukraine. Il a assuré le président de la République de tout le soutien et l’accompagnement des Nations unies dans sa stratégie de résilience face aux diverses crises internationales, et a d’ailleurs annoncé  l’ouverture d’un  bureau permanent de  l’Agence Onusienne de Protection de l’Environnement (UNEP) à Madagascar.

100 milliards de dollars. Cette initiative du Secrétaire général des Nations unies confirme en tout cas que le président Andry Rajoelina a été entendu par les instances internationales. À maintes reprises, le numéro Un d’Iavoloha a lancé un appel pour la mise en exécution de la décision prise lors de la COP21 relative à la mise en place d’un Fonds vert pour le climat, à hauteur de 100 milliards de dollars par an. Madagascar, figurant parmi les premières victimes du changement climatique, devrait bénéficier de 100 millions de dollars de ce fonds au profit des pays en voie de développement les moins pollueurs. Durant son discours à  la Tribune de l’Assemblée Générale des Nations unies dans le cadre de cette 77ème AG, le Chef de l’Etat a plaidé pour Madagascar et pour les pays africains, afin que les engagements des pays les plus pollueurs pris lors de la COP 21 et confirmé lors de la COP 26 soient concrétisés. À l’instar de  quatre  autres pays africains, Madagascar a déjà pu élaborer son Plan National d’Adaptation comme l’a soutenu  le  président  Andry  Rajoelina, et attend  aujourd’hui  d’accéder  à  ce financement.

Davis R

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Un autre Royaume 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici