- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueHVM : Hery Rajaonarimampianina de plus en plus virulent contre le régime

HVM : Hery Rajaonarimampianina de plus en plus virulent contre le régime

Hery Rajaonarimampianina devient de plus en plus virulent dans ses critiques contre le régime en place. À l’occasion de la rentrée politique organisée, samedi dernier, par son parti Hery Vaovao ho an’i Madagasikara, il est intervenu depuis la France dans une vidéo dans laquelle il s’est adressé à ses partisans durant une vingtaine de minutes. L’ancien président ne mâche pas ses mots pour fustiger le régime. En effet, « violation des dispositions constitutionnelles, dictature, terrorisme d’État, impunité, pillage des richesses nationales, dégradation de la biodiversité, recul de la démocratie, déclin du pouvoir d’achat, inégalités » sont les mots et les « maux » qui ont marqué le discours de Hery Rajaonarimampianina. Celui qui se garde toujours de dévoiler sa candidature à la prochaine présidentielle parle d’un « changement radical ». Il donne alors les « grandes lignes » de son « plan de croissance et de transformation » et enterre sa marque de fabrique « Emergence 2030 » pour parler d’« espoir » face au « désarroi actuel ».

Dialogue. Le parti Hery Vaovao ho an’i Madagasikara réitère, toutefois, sa volonté de participer aux prochaines échéances électorales mais pose ses « conditions ». « Il faut d’abord assainir le processus électoral » a martelé Rivo Rakotovao, samedi dernier, devant une assistance composée, entre autres, du vice-président de la commission électorale, Andoniaina Andriamalazaray. Les préparatifs sont torpillés par le parti qui a rappelé les points soulevés par la mission de suivi de l’observation électorale de l’Union européenne, notamment sur la composition de la commission électorale et la parité au niveau de la Haute cour constitutionnelle. Rivo Rakotovao insiste également sur la révision des législations électorales et exhorte le « dialogue » des acteurs politiques pour « parfaire le processus électoral et afin d’éviter tous risques de crises ».

Luttes intestines. Le rendez-vous organisé par le HVM a aussi permis à d’anciens hauts responsables de passer sous les projecteurs le temps d’une rentrée et à d’autres de briller par leur absence. En effet, Mohamed Rachidy, ancien Secrétaire général du parti, a boycotté le rendez-vous de samedi dernier. Cet ancien conseiller spécial de Hery Rajaonarimampianina, qui semble avoir une dent contre le coordonnateur du parti, Rivo Rakotovao, a choisi de s’abstenir à la rentrée politique de son parti pour faire apparaître au grand jour les luttes intestines qui minent le HVM déjà en perte de vitesse depuis 2018. En revanche, des anciens membres du gouvernement ont fait leur apparition en public à l’occasion de cette journée porte ouverte à Andraharo. Harison Randriarimanana, ancien ministre de l’agriculture et de l’élevage et à la fois ancien conseiller spécial de Hery Rajaonarimampianina, a assisté à la conférence publique donnée par le coordonnateur national du parti HVM, ce samedi. Horace Gatien, ancien ministre de l’Education nationale et ancien censeur de la Banque centrale de Madagascar, et membre du bureau politique du parti, a également été présent à Andraharo aux côtés de l’ancien ministre de la Défense nationale, Béni Xavier Rasolofonirina.

Affaires russes. Ce général retraité a représenté Madagascar lors de la signature de l’accord de coopération militaire avec la Russie en 2018 et qui est raffermi par le régime actuel. Maxime Dovo, ancien ministre des Affaires étrangères, est également présent à Andraharo. Cet ancien membre du gouvernement représente, dans le pays, l’Acepa ou cette organisation russe qui « promeut les affaires russes en Afrique » et qui est dirigée par l’ancien vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Saltanov. Depuis quelque temps, l’ambassadeur russe à Madagascar, Andrey Andreev, publie ses rencontres avec Maxime Dovo. Notons que, les deux anciens ministres, Béni Xavier Rasolofonirina et Maxime Dovo, ont joué des rôles importants dans la conclusion de cet accord militaire avec la Russie qui a fait beaucoup de polémiques depuis le déclenchement de la guerre menée par Vladimir Poutine en Ukraine.

Rija R.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. l hopital qui se fout de la charité, son régime etait marqué corruption vol dilapidation des richesses sous l’emprise de sa femme et sa famille bravant toute impunité, il peut gueuler rajao mais il devrait balayer avant tout chez lui espèce de voleur le vrai ambaniandro dans tout sa splendeur

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici