- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueSociété SPM : 25 000 T de riz et 14 000 T de ciment...

Société SPM : 25 000 T de riz et 14 000 T de ciment bloqués au port de Tamatave

Actuellement, 27 030 tonnes de riz sont en attente de déchargement au niveau du Port de Tamatave.

La grogne des consommateurs concernant la hausse des prix et la pénurie du riz et du ciment semble réglée. En effet, depuis quelque temps, les polémiques autour de ce sujet se sont apaisées. Et ce, même si les consommateurs continuent de se plaindre contre le coût très élevé des prix des PPN sur les marchés. D’après les informations qui nous sont parvenues, la Société « State Procurement of Madagascar » (SPM) serait actuellement en difficulté et fait face à des problèmes d’acheminement de ses produits, notamment le « vary tsinjo » et le « ciments mora ». Cette société d’Etat mise en place pour résoudre les problèmes de la hausse des prix, et dont la mission principale est d’importer les produits tels que le riz et le ciment, rencontrerait des difficultés au niveau du port. Selon notre source, 25 000 tonnes de riz et 14 000 tonnes de ciment importés par la SPM seraient en ce moment stockés au niveau du Port de Toamasina. Ces produits occupent les magasins depuis quelques mois, provoquant des perturbations des opérations au niveau du Port. Cette situation serait à l’origine du mécontentement des autres importateurs qui, faute de place, sont obligés de chercher des magasins de stockages à l’extérieur du port, au risque de payer des frais supplémentaires. Ces derniers commencent à hausser le ton et prévoiraient même de convoquer la presse incessamment pour exprimer leur mécontentement. Outre ces « vary tsinjo » et les « ciments mora » déjà emmagasinés au Port de Toamasina, il existerait aussi 7 500 tonnes de riz de la société SPM et 12 000 tonnes de ciment transportés par des bateaux qui sont déjà en rade et en attente de déchargement. Actuellement, 27 030 tonnes de riz sont en attente de déchargement à Tamatave. Il serait aussi question de deux bateaux transportant respectivement 17 000 tonnes et 38 000 tonnes de ciment qui sont déjà en rade.

Perturbations. La question est de savoir pourquoi la société « State Procurement of Madagascar » ne récupère pas ses « vary tsinjo » et ses « ciments mora » stockés depuis trop longtemps au Port ? Pourtant, à en croire notre source, ladite société ne paie pas de frais de magasinage pour ses marchandises. Les frais de magasinage impayés de la société SPM seraient évalués à plusieurs milliards d’Ariary. Il convient pourtant de rappeler que selon le règlement, chaque importateur a le droit à une franchise de magasinage de 10 jours, c’est-à-dire, d’occuper gratuitement les magasins du port. Au-delà de ce délai, les marchandises sont taxées de frais de magasinage. A l’allure où vont les choses, le risque d’une grande perturbation des opérations au niveau du Port de Toamasina n’est pas à écarter, particulièrement en cette période où la campagne du litchi approche.

Davis R

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici