- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicileFaits-DiversAmbositra - Électrification urbaine : Des lampadaires dans tous les fokontany

Ambositra – Électrification urbaine : Des lampadaires dans tous les fokontany

La première magistrate de la ville d’Ambositra, Haingo Nambinina et son équipe n’entendent pas baisser les bras pour le développement de la municipalité, qui plus est le chef-lieu de la région d’Amoron’i Mania.

Tout récemment, dans le cadre de l’électrification de la ville, des fokontany ont été dotés de lampes solaires. Cela a été le cas pour Ampany, Ambohimiadana, Ampitahana, Morafeno, Amongy, Ampivarotanomby, Volafotsy ainsi que les communes environnantes telles Ivony et Ivato Centre. Comme l’a fait savoir Haingo Nambinina, les actions se poursuivront pour l’électrification des autres quartiers qui ne seront pas en reste. L’électrification des lieux publics, a poursuivi cette dernière, apporte non seulement de la lumière mais contribue aussi à instaurer la sécurité quelque peu fragilisée ces derniers temps. Toujours dans le domaine de la sécurité, les chefs fokontany ont bénéficié de gilets, de téléphones portables, de sifflets, de torches et l’autodéfense villageoise a été renforcée.

Gouvernorat 

En collaboration avec le gouvernorat, des kilomètres de routes ont été réhabilités en pavés et en bitumes pour le grand bonheur des usagers et des riverains. La Jirama quant à elle, mérite bien des éloges pour la qualité de ses services en général et ce, malgré les moyens matériels mis à leur disposition. Le délestage est aux abonnés absents, sinon occasionnellement.

Conseillers

Au niveau des conseillers municipaux, les conditions de travail ont été améliorées. Les conseillers bénéficient de téléphones portables. Les résolutions prises en conseil municipal sont consignées en version électronique.

Difficilement cohérent 

L’assainissement et l’hygiène de la ville est synonyme d’une contribution de tout un chacun, réitère la première responsable de l’exécutif municipal Haingo Nambinina qui n’entend pas se soustraire de ses obligations et ce, malgré les moyens limités d’un service technique municipal face à un plan d’urbanisme difficilement cohérent à bien des égards.  La démographie galopante d’une population désordonnée et ses exigences sont parfois bien difficiles à concilier mais surtout de trouver un commun accord sinon de jouer la carte de consensus suggérée par son édile Haingo Nambinina dans un esprit de dialogue permanent dans le respect de l’Etat de droit.

CHAN MOUIE Jean Anastase

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici