- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicileEconomieCoopération nippo-malgache : Un 3e digesteur de biogaz installé à Antsirabe

Coopération nippo-malgache : Un 3e digesteur de biogaz installé à Antsirabe

Mme Monique, bénéficiaire du projet, présentant son modèle de cuisson fonctionnant en biogaz.

Le projet de production de biogaz à partir de la transformation des déchets organiques comme les bouses de bovidés, mis en oeuvre par l’ONG Madagasikara Mirai en partenariat avec l’ONG Ecology Online basée au Japon, avance bien dans le pays. 

Un 3e digesteur de biogaz vient d’être installé à Antsirabe, dans la région Vakinankaratra après la mise en place de projet pilote à Ankadikely Ilafy pour Analamanga et à Ankadinondry Sakay pour l’Itasy. Ces trois digesteurs de biogaz fonctionne bien actuellement tout en améliorant le niveau de vie des ménages bénéficiaires, sans compter les effets bénéfiques pour la préservation de l’environnement. Parlant du digesteur installé par l’ONG Madagasikara Mirai à Antsirabe, la PCA de cette organisation, en la personne de Asakawa Lucienne a assisté à la mise à feu réussie de ce dispositif auprès de Mme Monique, un agent du Conseil de Développement Rural d’Antsirabe II. Une volontaire de la JICA affectée au sein de la direction régionale du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage à Vakinankaratra, en l’occurrence de Nakada Riho, est également venue participer à cet événement. 

Facile à exploiter. Il faut savoir que le dispositif technique issu d’un modèle thaïlandais appelé ballon bio-digesteur, a été mis en place par ce promoteur dans les deux premières régions, à savoir Analamanga et Itasy. Cette fois-ci, le 3e digesteur étant de type asiatique à Dôme fixe. Il s’agit notamment d’une construction en dure enterré, garantissant la durabilité de l’infrastructure pour une trentaine d’années. Le respect de l’utilisation du manuel et les guides de maintenance fournis aux bénéficiaires, s’impose en même temps. Par rapport aux autres types de digesteur, ce dispositif technique à dôme enterré est facile à exploiter et ne nécessite qu’un minimum d’entretien quotidien, a-t-on appris.  En outre, la terre qui recouvre le digesteur le protège et maintient la température pour qu’il convienne à toutes les saisons. Les travaux de construction ont duré deux semaines. Il en est de même pour la durée d’attente de la fermentation. 

Crowdfunding. « En utilisant ce dispositif, ma maison est alimentée en électricité. Je peux également effectuer la cuisson quotidienne sur un foyer à biogaz », a témoigné Mme Monique, un agent du Conseil de Développement Rural d’Antsirabe II, bénéficiaire de ce projet à titre pilote. « Nous avons l’intention d’installer plusieurs digesteurs de biogaz à Antsirabe. Nous allons ainsi effectuer un crowdfunding au Japon en collaboration avec l’ONG Ecology Online Japan, pour assurer la pérennité de notre projet à Madagascar », tient à souligner Asakawa Lucienne, la PCA de Madagasikara Mirai. 

Navalona R.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici