- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicileSociétéMesupres : Suspension sine die de la manifestation syndicale

Mesupres : Suspension sine die de la manifestation syndicale

Les activités ont repris depuis hier à Fiadanana.

Un dialogue entre les responsables auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Mesupres) et les syndicalistes réunis au sein du Syndicat du Personnel de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Syndipers) a eu lieu. Les deux parties ont convenu sur certains points.

« Le Secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et certains membres du staff du ministère ont reçu les membres du bureau du Syndicat du Personnel de l’enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, lundi en fin de journée ». Ce sont là les propos de Tsiavonamana Tantelison, président du Syndpers, pour faire état de la situation de leur manifestation qui a eu lieu depuis le 21 septembre dernier. Notre source d’ajouter que « les membres du syndicat ne se sont pas encore entretenus avec la ministre responsable étant donné qu’elle n’est pas à Madagascar actuellement ». À la suite de la discussion de lundi dernier, les deux parties ont convenu sur divers points. « De son côté, le ministère, via les responsables présents, s’est engagé à retirer ses plaintes tout en nous rassurant que les leaders syndicaux ne risquent rien malgré les procédures déjà franchies ainsi que les pressions », précise Tsiavonamanana Tantelison. Avant de renchérir « le syndicat suspend son mouvement en attendant l’entretien avec la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ».

À venir. Il est également sorti du dialogue entre les syndicalistes et les responsables auprès du ministère la nécessité pour les premiers de préparer un projet de décret portant sur l’allocation des indemnités de technicité qu’ils réclament. « Projet de décret sur lequel les syndicalistes et la ministre devraient discuter le jour venu », précise Tsiavonamanana Tantelison. À en croire ce dernier, cette audience avec la ministre responsable devrait également être une opportunité pour le ministère de répondre à leurs diverses revendications. « On va profiter de l’occasion pour demander des preuves des avancées de la mise en œuvre du basculement des salaires des PAT vers le budget général de l’État ». Dans cette affaire, il conviendrait de noter que le président et le vice-président du Syndipers ont été déférés au parquet et attendent leur jugement fixé pour le 6 octobre prochain. Quoi qu’il en soit, la suite des manifestations devrait être connue après le dialogue prévu avec la ministre. À suivre.  

José Belalahy

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici