- Publicité -
mercredi 7 décembre 2022
- Publicité -
DomicileCultureRovan’i Madagasikara : Tranovola et Manampisoa retrouveront leur aspect original 

Rovan’i Madagasikara : Tranovola et Manampisoa retrouveront leur aspect original 

Francis Turbo, le directeur général de la Culture, Aro Ilon’Aina Soloarilala Rakotondrabao Andriantsihafa, le nouveau Conservateur de l’ORMADA ainsi que Tiana Razafimanantsoa, directeur de la Sauvegarde et de la Capitalisation du Patrimoine promettent que les deux palais en restauration retrouveront leur aspect original

Les constructions en béton en cours dans l’enceinte du Palais de la Reine ayant suscité beaucoup de questions et des remarques, notamment sur le « non respect de tabous » et la crainte d’un changement radical de l’aspect des Palais Tranovola et Manampisoa, Aro Ilon’Aina Soloarilala Rakotondrabao Andriantsihafa, le nouveau conservateur de l’Ofisin’ny Rovan’i Madagasikara (ORMADA) a tenu à apporter des explications à la presse, à la Bibliothèque Nationale Anosy, hier.  

Selon ses explications, effectivement des travaux de restauration du Palais Tranovola et du Palais Manampisoa sont en cours.  Et lui de préciser que bien qu’il n’ait été nommé à ce poste qu’il y a deux semaines, des étapes ont déjà été réalisées bien avant ces travaux notamment des consultations au niveau du comité scientifique et  de la cellule technique concernés. 

Ceci dit, il souligne que la restauration de patrimoine doit suivre la norme internationale pour prévenir et protéger le patrimoine contre les risques et menaces, d’autant plus que Madagascar est un pays sous-développé et un pays tropical où les effets du changement climatique se font ressentir de façon galopante. 

Ainsi, c’est un bâtiment de conservation, en dur, conçu pour résister aux tremblements de terre et aux incendies et prévenir d’autres menaces, qui sera construit en premier lieu pour ces deux palais avant de leur donner leur apparence d’antan. 

Le ministère de la Culture et le conservateur de l’ORMADA promettent que les deux palais retrouveront leur apparence initiale. La durée des travaux reste cependant inconnue. L’ouverture de l’ORMADA sera sûrement remise à plus tard à cause de ces travaux bien que cette décision soit encore soumise à des procédures.

Quand aux remarques sur les « tabous » non respectés, le conservateur annonce qu’en tant que technicien, sa responsabilité relève uniquement de la conservation de ce patrimoine national et la prévention de tous dangers potentiels pesant sur ce dernier. Son poste ne lui permettant pas de prendre en compte la religion ou les croyances. 

Hanitra Andria 

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Bravo pour la nomination donc monsieur le conservateur. Puissiez-vous avoir la prestance, la culture et la grande morale de vos prédécesseurs (je ne citerai pas leur nom sous peine de vous comparer, ce qui n’est pas mon intention, tellement j’ai du respect pour ces gens).
    Toutefois, quand vous dites « en tant que technicien, sa responsabilité relève uniquement de la conservation de ce patrimoine national et la prévention de tous dangers potentiels pesant sur ce dernier. Son poste ne lui permettant pas de prendre en compte la religion ou les croyances. », j’ai encore moins d’estime pour votre personne. Mais bon, aleo misy zavatra mijoro eo toy izay tsisy e.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici