- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicileSociétéAmpasika : Les charretiers en colère

Ampasika : Les charretiers en colère

Les charrettes surpris en flagrant délit de remblai illicite ont été embarquées à bord des camions par la police municipale.

Barrage sur la chaussée et circulation bloquée pendant deux heures, hier, du côté des 67ha Sud et Ampasika où les forces de l’ordre ont dû faire usage de bombes lacrymogènes pour disperser la foule et libérer la voie publique. Raison de toute cette perturbation : la colère des charretiers après la saisie et la mise en fourrière de quatre charrettes par les policiers municipaux.

D’après les explications, les charrettes en question se trouvaient en situation d’infraction, selon la police municipale,en ne respectant pas les mesures d’interdiction de remblayer. Ces charrettes ont, en effet, transporté des gravats et de sacs de terre destinés au remblai dans le fokontany d’Ampasika. La mise en fourrière a suscité le courroux des propriétaires des charrettes, soutenus par des dizaines d’autres charretiers qui ont réclamé la restitution des charrettes embarquées par la police municipale. « La commune nous colle une amende de 300 000 ariary alors que nous ne gagnons même pas 10 000 ariary par jour en exerçant ce métier. Comment voulez-vous qu’on paie une telle somme ? », s’indigne l’un des charretiers frappés par cette sanction. Il affirme n’avoir d’autres choix que d’abandonner son outil de travail à la fourrière, étant dans l’impossibilité de trouver la somme qui lui est réclamée. « Mais dans ce cas, je serai définitivement privé de mon outil de travail, et perdraimes revenus déjà maigres », se désole-t-il. 

Les charretiers ont déjà laissé entendre qu’ils reconduiront leur mouvement, ce jour, au cas où « leurs matériels ne sont pas encore restitués ».

Hanitra R.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici