- Publicité -
mercredi 7 décembre 2022
- Publicité -
DomicileFaits-DiversClôture des 60 ans de la Police nationale : Un culte œcuménique...

Clôture des 60 ans de la Police nationale : Un culte œcuménique pour un rappel à l’ordre

Culte de clôture du 60e anniversaire de la création de la Police nationale à Andohalo.

Hier, la grande famille de la Police nationale, dirigée par le ministre de la Sécurité publique, le Contrôleur Général de Police Fanomezantsoa Randrianarison  (MSP) et le Directeur général de la police nationale, le Contrôleur général de Police Dany Marius Rakotozanany, s’est rassemblée à la cathédrale catholique Immaculé de conception pour célébrer le culte dédié à la clôture de la célébration des 60 ans de la création de la Police nationale malgache. Cette cérémonie religieuse a été placée sous l’égide de la Fédération des églises chrétiennes à Madagascar (FFKM). En effet, il s‘agissait d’un culte œcuménique, dirigé par Monseigneur Pascal Andriantsoavina, évêque auxiliaire de l’archidiocèse d’Antananarivo. Il est à rappeler que cette célébration qui a duré un an a été ouverte par un culte du même genre dans cette cathédrale l’année dernière. Mais, ce qui a caractérisé le culte d’hier était la présence des anciens ministres qui avaient été chargés de cette institution qui ont encore la chance d’y assister. A cela s’ajoute la venue en masse des membres d’institutions de la République et des organismes internationaux et des organisations nationales et internationales partenaires à cet événement. Leur présence était fortement félicitée par le Ministre de la sécurité publique lors de sa prise de parole à ce culte. Ayant clôturé la cérémonie religieuse,  le Ministre a remercié particulièrement Monseigneur Pascal Andriantsoavina pour son homélie riche en enseignements adressée à tous les policiers dans l’accomplissement de leur mission. Il est à noter que les extraits de la Bible choisis pour animer le culte d’hier étaient tous orientés dans les fonctions et les attributions de la police nationale. Parmi eux, celui de l’Evangile de Matthieu 5 : 13-6 qui préconise la nécessité de la bonne conduite et l’honnêteté [1] ainsi que le respect de la vérité et de la justice dans la vie et dans les actes à accomplir. Se basant sur ces versets bibliques, Monseigneur Pascal Andriantsoavina en a profité pour apporter des conseils aux policiers et à tous ceux qui ont du pouvoir et de l’autorité dans la société, à savoir rester à leur place respective et se conformer aux lois qui les régissent. Que les personnes désignées ou nommées au sein de ce pays soient des modèles pour leurs subordonnées, à entendre ses explications. Parlant de la pourriture qui mine la société malgache à l’heure actuelle, Monseigneur a affirmé que cette situation n’aurait pas lieu si le monde accomplit la mission qui lui est confiée tout en respectant la volonté de Dieu. Cette dernière qu’il souhaite inculquer dans l’esprit des policiers pour les 60 ans à venir. Ainsi, ce prélat a invité tous les policiers, ainsi que les personnes qui ont des responsabilités dans la conduite de ce pays, à observer ce qui est juste dans leur acte. Rappelons que le culte d’hier a été animé par la chorale de la Police nationale ainsi que de l’association des épouses et des femmes policières auxquelles le Ministre de la Sécurité publique a, particulièrement, adressé sa pleine reconnaissance. Il a également remercié les responsables de la cathédrale Immaculée conception Andohalo pour avoir soutenu la Police nationale en accueillant le culte d’ouverture et celui de la clôture de ce 60e anniversaire.

T.M.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici