- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicileVisionNécessité d’une révolution morale

Nécessité d’une révolution morale

C’est un phénomène de société et il est devenu un fait divers banal. Nous revenons, une fois de plus, sur les vindictes populaires qui font les titres des journaux et, en particulier, ceux de notre quotidien. Les autorités sont complètement désarmées face à cette pratique qui n’est pas digne de la société malgache. Ce qui s’est passé, hier, à Antanambao Manampotsy n’étonne plus les journalistes relatant l’incident. L’arrestation d’individus ayant volé des ossements humains vire à la vindicte populaire. La colère provoquée par le geste sacrilège de ces personnes s’est muée en une vengeance meurtrière que l’on ne peut pas excuser. La communauté nationale ne peut pas se cantonner dans de simples condamnations formelles et doit agir.

Nécessité d’une révolution morale

Le phénomène est récurrent et il s’est banalisé ces dernières années. Il se produit sur tout le territoire. L’insécurité grandissante a provoqué cette réaction incontrôlée. Les Malgaches ont vu la multiplication des actes de brigandage, des kidnappings avec demandes de rançon et attaques meurtrières de dahalo, ces dernières années, et éprouvent un sentiment de grand danger. La réaction des personnes attaquées est peut-être primaire, mais c’est l’envie de passer sa rage sur les malfaiteurs qui domine. Elle est amplifiée par le phénomène de foule qui survient. Les autorités ne savent pas gérer la situation et sont très vite débordées. Le résultat est ces tirs nourris qui ont fait des dizaines de morts à Ikongo. C’est un profond travail de réflexion qui doit être mené pour trouver des solutions. La société malgache a évolué, mais elle doit se réformer pour pouvoir vivre dans la même harmonie qu’avant. L’idéal est de retrouver ce sens du « fihavanana » qui caractérise notre mode de vie. Le pouvoir doit être le premier responsable de cette révolution morale qui doit être menée, mais tous les citoyens sont, eux aussi, concernés par cette démarche.

Patrice RABE

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici