- Publicité -
mercredi 7 décembre 2022
- Publicité -
DomicileSociétéRecours à l’application Commcare : Le district de Brickaville prêt à pérenniser...

Recours à l’application Commcare : Le district de Brickaville prêt à pérenniser le projet

L’application Commcare constitue un outil important dans l’amélioration des services et soins de santé communautaire.

L’amélioration de la qualité de services et des soins de santé dans le district de Brickaville aurait été apportée grâce à l’utilisation de l’application Commcare.

« Nous allons mettre en place une entité pour coordonner le travail des agents communautaires et l’utilisation de l’application Commcare. Nous sommes aptes à pérenniser le recours à l’utilisation de cet outil, à capitaliser les acquis ». Ce sont les propos du Dr Joslin Razafindrakoto, médecin inspecteur auprès du district de Brickaville pour faire état de la situation de l’utilisation de l’application Commcare dans cette partie du pays en marge de la conférence scientifique sur la santé maternelle et infantile ainsi que les progrès récents dans la lutte contre le paludisme organisée à Anosy hier. Une utilisation bénéfique pour « la qualité de la santé au niveau communautaire » si l’on en croit les dires de ce responsable qui note  « une nette amélioration de la qualité des services et soins de santé par rapport aux divers appuis menés par Access ». Notamment, pour les missions des agents communautaires. Comme l’a fait savoir Evelyne, agent communautaire oeuvrant dans le Fokontany d’Ambinaninony, commune rurale Marofody, district de Brickaville « l’existence de cet outil m’aide beaucoup dans mes tâches quotidiennes et garantit une meilleure prise en charge des patients(es) grâce à la précision des consignes, diagnostics, prescriptions et réponses à initier en fonction des cas qui se présentent ».

Extension. Initiée d’abord dans le cadre du projet Usaid Mikolo puis à travers le projet Access, l’intégration des nouvelles technologies dans la prise en charge des missions des agents communautaires permet de standardiser la prestation des soins, faciliter les références vers les centres de santé et accroître les taux et le respect des délais de rapportage, comme l’a fait savoir Evelyne, agent communautaire. La journée d’hier a également permis de savoir que sur les 32 centres de santé de base que comptabilise le district de Brickaville, 18 ont actuellement recours à l’application Commcare dans le cadre de la prise en charge des patients (enfants et femmes). Un projet d’extension de cette pratique dans tous les centres de santé de base serait actuellement en cours de préparation.

José Belalahy

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici