- Publicité -
samedi 3 décembre 2022
DomicileFaits-DiversPersistance de l'insécurité en milieu rural : Deux morts abattus par des dahalo...

Persistance de l’insécurité en milieu rural : Deux morts abattus par des dahalo à Mahabo et Midongy  Sud

Malgré les efforts déployés par le gouvernement en vue de concrétiser le « velirano n°1 du président Andry Rajoelina portant sur la mise en place de la paix et de la sécurité durables dans le pays, la situation prévalant dans le milieu rural à l’heure actuelles prouve que cet objectif est loin d’être atteint. L’insécurité y persiste et les malfaiteurs y sévissent en toute impunité. On parle ici d’impunité si l’on ne parle que le cas du district de Mahabo où un présumé dahalo déclaré être impliqué dans des vols de bœufs et de kidnapping est toujours en liberté. Il a pu s’échapper grâce à l’intervention d’une haute personnalité qui a réussi à faire taire les forces de l’ordre et la justice ne pouvant ainsi sévir. On  parle du cas du fils d’un parlementaire élu dans le district de Mahabo, dans la région Menabe qui a eu la possibilité de fouler au pied la convocation émise par la gendarmerie en son encontre. Selon l’information, celui-ci court toujours. On rappelle ce cas pour expliquer la persistance de l’insécurité dans ce district. La nuit du jeudi 29 septembre, un homme a été trouvé mort assassiné dans la commune rurale de Bezezika, district de Mahabo. Il est sorti de chez lui pour assister à une fête familiale quand des malfaiteurs l’ont sauvagement tué. Ses assassins l’ont assené de coups de hache et de couteau. Pour le moment, les auteurs de cet acte, dont le mobile reste à déterminer, sont introuvables.  A noter qu’aucun objet n’a été volé sur la victime. 

Midongy Sud. Ce district de la région du Sud-Est est déjà connu par la prévalence de l’insécurité notamment durant la période de la Transition. On se souvient l’histoire du chef de dahalo Remenabila qui avait terrorisé cette localité à cette époque. Ce qui s’est produit la nuit du jeudi au vendredi à Midongy  Sud laisse penser que Remenabila y a encore laissé ses empreintes. Cette nuit-là, des dizaines de dahalo ont attaqué la propriété d’un éleveur de bovins. Les malfaiteurs auraient déjà été renseignés que le propriétaire et sa famille étaient partis assister à une cérémonie funèbre en laissant un de ses proches assurer la garde de son domicile. En effet, ce dernier a été tué par les dahalo qui ont volé tous ceux qu’ils ont trouvés sur les lieux.ce qui porte  à deux le nombre des victimes des dahalo cette nuit du 29 septembre. 

T.M.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici