- Publicité -
samedi 3 décembre 2022
DomicileSociétéSaison cyclonique 2022-2023 : Tardive et probablement calme 

Saison cyclonique 2022-2023 : Tardive et probablement calme 

La direction générale de la météorologie (DGM) annonce une saison cyclonique qui devrait se concentrer entre le mois de janvier et le mois d’avril. Les précipitations auront une tendance déficitaire. 

« Dans le contexte actuel du changement climatique, il suffit d’un seul système pour connaître un impact catastrophique ». C’est ce qu’a annoncé la direction générale de la météorologie (DGM) durant l’atelier relatif aux perspectives climatiques pour la saison chaude et humide 2022-2023 à Madagascar à Antaninarenina hier. Le service avance ainsi « une saison cyclonique 2022-2023 proche ou inférieure à la moyenne climatologique ». Interrogé sur la question, un responsable auprès de la direction générale de la météo explique que « comme pour la saison passée, celle qui s’annonce devrait connaître un certain retard en matière de début des activités. Les projections avancent que nous devrons avoir une saison cyclonique plutôt calme avec quatre systèmes qui pourraient intéresser Madagascar et deux qui pourraient toucher terre ». Une annonce qui pourrait résonner de façon positive pour beaucoup de Malgaches qui viennent juste de vivre une saison cyclonique 2021-2022 mouvementée et qui peinent à surpasser les dégâts matériels et humains. 

Sèche. Les perspectives de la saison qui s’annonce présentent une tendance des pluies axée plus vers un « déficit des précipitations ». Le service météo du pays projette des « risques de périodes sèches dues aux manques de pluies et retard de début de saison de pluies pouvant aller presque dans toute la Grande île en octobre, novembre et décembre ». La tendance déficitaire des précipitations devrait être observée durant toute la saison si l’on en croit ce service. « On s’attend plus à ce déficit des pluies. Les mois de novembre et décembre seront les plus secs surtout pour la partie Sud, Est et Centre du pays ». Par ailleurs, la partie nord-ouest pourrait toutefois être épargnée par cette éventuelle sécheresse si l’on s’en tient toujours aux projections faites par la DGM. Les parties Nord et Nord-Est seraient d’ailleurs sujettes à « des risques d’inondation due aux pluies abondantes ».  Avec cette projection de déficit des précipitations, les problèmes d’étiages feront sûrement leur retour en force, avec les délestages cycliques pour les villes comme Antananarivo. La question de procéder à la pratique des pluies provoquées se pose alors étant donné que durant la saison passée, le pays y a beaucoup investi. La saison cyclonique serait calme, espérons juste que ce ne soit pas un calme avant la tempête. 

José Belalahy

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici