- Publicité -
mercredi 7 décembre 2022
- Publicité -
DomicileSportsTennis de table : Ping pour tous et Akany Avoko, main dans la...

Tennis de table : Ping pour tous et Akany Avoko, main dans la main 

Frédéric Pannel transmet la pratique du ping aux filles du centre Akany Avoko.

L’ONG Ping pour tous a officialisé son partenariat avec l’Akany Avoko Faravohitra. Le tennis de table fait désormais partie des activités des jeunes filles de ce centre d’accueil. 

Dans l’optique de faire du tennis de table un outil d’inclusion sociale, Ping pour tous collabore avec le centre de rééducation et de réinsertion sociale Akany Avoko à Faravohitra. Cela s’inscrit dans le cadre de la thématique « Inclusion » du programme. L’objectif c’est de favoriser la réinsertion socio-professionnelle des jeunes filles du centre, qui sont en attente d’un jugement pour des délits mineurs. Le début de la coopération a été officialisé vendredi dernier. Les bénéficiaires ont le pouvoir de jouer au tennis de table chaque mardi et samedi, en utilisant la table à manger du centre, tandis que Ping pour Tous les a mis à disposition des kits comme des filets, des balles et des raquettes. « L’objectif est de remobiliser ces publics, marginalisés par la société, autour d’une activité forte en interaction et génératrice de liens sociaux. Le tennis de table devient un puissant vecteur de cohésion sociale en les accompagnant ainsi à une intégration dans la société à leur sortie du centre de rééducation », a expliqué Frédéric Pannel, le coordonnateur du projet. 

Deux instructeurs au sein de l’Akany ont suivi des formations dispensées par Ping pour tous, pendant une semaine au mois d’avril. Ils sont accompagnés par le technicien Zo Rakotomanana dans leur mission d’apprentissage du tennis de table à ces 51 jeunes filles prises en charge par le centre. « Le tennis de table est devenu l’une de nos activités. Les filles ont eu des difficultés à apprendre, mais au fil du temps cela se passe bien. Elles sont devenues très à l’aise. L’avantage c’est que tout le monde peut jouer au ping. On n’a pas besoin de faire beaucoup d’effort mais juste de la volonté », note l’instructeur Hanitriniaina Dina Ranarisoa. 

« Nos activités sont centrées sur le socio-sportif, les échanges, le respect des autres et de soi, l’estime et la confiance en soi ainsi que les valeurs communes. Nous nous appuyons sur la transmission de ces valeurs construisant le savoir-faire et le savoir-être qui sont primordiales dans la conduite à la réinsertion socio-professionnelle », a conclu Frédéric Pannel. Pas plus tard que mercredi dernier, Ping pour tous a conclu un accord de partenariat avec le centre Les Orchidées Blanches Androhibe, dans le cadre du volet santé.

Manjato Razafy 

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici