- Publicité -
samedi 10 décembre 2022
DomicileEconomieVillage d’Akamasoa :  Sortie de la première promotion du Centre d’Excellence Culinaire...

Village d’Akamasoa :  Sortie de la première promotion du Centre d’Excellence Culinaire Guillaume Gomez

Le président de la République a honoré de sa présence la double cérémonie d’inauguration et de sortie de promotion de l’IECGG Akamasoa

Le président de la République, Andry Rajoelina, a tenu à faire le déplacement pour l’inauguration officielle de l’Institut d’Excellence Culinaire Guillaume Gomez d’Antananarivo et la sortie officielle de la première promotion dudit Institut.

Dignité retrouvée. En intégrant le Village d’Akamasoa du Père Pédro depuis leur enfance où ils étaient recueillis parmi les plus pauvres, ces 23 jeunes n’avaient certainement pas imaginé qu’ils allaient être un jour, les premiers sortants d’un institut culinaire lié à un grand nom de la gastronomie française : Guillaume Gomez meilleur ouvrier de France et non moins ancien chef de cuisine du Palais de L’Élysée.

Avenir meilleur

Maintenant, ces jeunes filles et garçons diplômés de la première promotion de l’Institut d’Excellence Culinaire Guillaume Gomez, peuvent aspirer à un avenir meilleur. La formation diplômante et qualifiante de 10 mois qu’ils ont reçue auprès de l’IECGG, un institut qui donne encore plus de dignité au Centre Akamasoa, pourrait leur ouvrir en effet les portes des grands restaurants. Exclusivement issus des 3 lycées Akamasoa, ils ont été sélectionnés sur la base de leur motivation, de leur passion pour la cuisine, mais aussi de la pratique de la langue française. « On leur apprend le français car ils ont la possibilité d’être recrutés dans des grands restaurants locaux et pourquoi pas internationaux », déclare fièrement une des professeures de l’Institut, fière de ses apprentis particulièrement motivés. Et ils ne sont pas les seuls puisque les élèves issus des premières promotions de l’IECGG d’Ankarana ont déjà également reçu leur diplôme des mains de Guillaume Gomez, devenu un amoureux de Madagascar. « Des gens m’ont demandé pourquoi vous faites cela à Madagascar, je leur ai dit de venir à Madagascar pour constater la gentillesse du peuple malgache et tomber amoureux de ce pays » celui qui est également ambassadeur de la gastronomie et des filières alimentaires françaises et qui s’est associé avec le groupe SOCOTA de Salim Ismail pour réaliser cette aventure humaine extraordinaire menée avec l’inévitable Père Pedro Opeka fondateur du Village Akamasoa et dont les actions sont mondialement connues.

Amour du prochain

« une personne sensée ne peut dire non au Père Pedro », avait d’ailleurs lancé Mathias Ismail, CEO d’OSO Farming, filiale du groupe SOCOTA et non moins président de la Fondation Ecole de Félix, une ONG spécialisée dans la lutte contre la pauvreté par l’accès à l’éducation et à la santé des enfants à Madagascar et dans l’Océan Indien. C’est d’ailleurs cet esprit d’amour du prochain qui a uni les parties prenantes du projet IECGG. À commencer par Salim Ismail, le PDG de SOCOTA qui a parlé, hier en sa qualité de chef de famille, de gardien du temple de ce groupe qui fait honneur à Madagascar et à la France, ses deux patries. « Ce projet est le fruit de la rencontre de trois êtres hors du commun solidement unis par les mêmes valeurs, en particulier celle qui consiste à tendre la main aux plus démunis », a-t-il déclaré. Il n’a par ailleurs pas manqué de remercier le président de la République pour son soutien. « Chacun sait combien vous êtes attentif, avec votre épouse, à la réduction de la pauvreté dans notre pays. Votre présence parmi nous aujourd’hui en témoigne et constitue un précieux soutien à tous ceux qui ont contribué à la Fondation École de Félix et à la réalisation des Institut d’Excellence Culinaire Guillaume Gomez », s’est-il exprimé.

Grand Ami des pauvres

Avec son humilité légendaire, le Père Pedro a pour sa part dédié la réussite de ses actions au Seigneur Jésus. « C’est Jésus, le grand Ami des pauvres qui m’a inspiré et continue de m’inspirer dans ma mission », a déclaré celui qui est aussi l’ami du président Rajoelina. « Merci d’être venu souvent chez nous », a-t-il déclaré à l’endroit du président de la République. Andry Rajoelina qui voit à travers cette aventure extraordinaire d’Akamasoa l’image d’un « Madagascar, terre de tous les espoirs ». Mais aussi, et à l’instar de ces jeunes gens issus de la classe la plus pauvre du pays, mais devenus diplômés de l’Institut d’Excellence Culinaire Guillaume Gomez, et futurs chefs de cuisine « un Madagascar, terre de tous les défis ».

R.Edmond.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici