- Publicité -
mercredi 30 novembre 2022
DomicileSociétéÉducation nutritionnelle : Les sites communautaires dotés d’équipements

Éducation nutritionnelle : Les sites communautaires dotés d’équipements

Les enfants accompagnés de leurs mères apprécient beaucoup les plats servis dans ces sites

Le nombre d’enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère recensé par les sites communautaires de nutrition a connu une baisse. L’éducation nutritionnelle dispensée dans ces lieux ainsi que leurs équipements en ustensiles de cuisine y ont beaucoup contribué.     

Des progrès ont été enregistrés dans les régions où a été mis en œuvre le programme autour des 1 000 premiers jours de l’enfant. La fréquentation des sites PNNC (Programme national de nutrition communautaire) a également connu une nette amélioration. C’est le cas pour le PNNC Sahavary dans le district de Vavatenina, région Analanjirofo. L’éducation nutritionnelle dispensée par l’Agent communautaire nutritionnel (ACN) dans ce site intéresse beaucoup les mères de famille. Hier, elles étaient venues en masse sur place pour constater de visu la démonstration culinaire pour leurs progénitures qui ont beaucoup apprécié le manioc cuit avec du lait de coco, les tomates, les cressons, la viande et le sel. « Nous expliquons aux mères qui assistent à cette séance les apports nutritionnels des plats cuisinés sur l’organisme. Elles appliquent ce qu’elles ont acquis une fois chez elles avec une alimentation diversifiée », se félicite Mita Marie, ACN auprès du PNNC Marofinaritra.

Appui. Les PNNC sont dotés d’ustensiles de cuisine par l’UNICEF grâce à son partenariat avec Takeda Pharmaceutical Company Limited. Pour ce site sis à Sahavary, 46 enfants de 0 à 23 mois accompagnés de leurs mères sont les bénéficiaires du repas gratuit et sain offert sur place , selon Navy Germain , employé de suivi de l’Office régional de nutrition (ORN) d’Analanjirofo. « En moyenne , nous  avons enregistré dix enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère en un mois mais aucun cas n’a été recensé après la mise en place de ce site. Les femmes viennent auprès de ce site pour faire la pesée et pour mesurer leurs enfants mais elles bénéficient en même temps d’un plat sain et diversifié, ce qui les encourage davantage à se rendre ici », argue-t-il.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici