- Publicité -
vendredi 9 décembre 2022
DomicilePolitiqueLanto Rakotomanga : Un relent d’usurpation de fonction

Lanto Rakotomanga : Un relent d’usurpation de fonction

«Il y a quelque chose d’anormal dans ce document », dixit Lanto Rakotomanga.

Scandales sur scandales, des députés de la majorité ont fait parler d’eux, surtout en mal, durant ces dernières semaines. Des agissements qui ne font que ternir l’image du régime à une année de l’élection présidentielle.

Depuis ce mercredi, une photo d’un document datant de ce 4 octobre, portant le cachet de l’Assemblée nationale et signée par la députée du deuxième arrondissement, élue sous l’étiquette Isika Rehetra Miaraka amin’ny Prezida Andry Rajoelina ou IRD, Lanto Rakotomanga, a circulé  sur les réseaux sociaux, et provoquant immédiatement de nombreux réactions et des indignations. Ce document, dont l’objet est l’autorisation de transport, dépasse largement les attributions de l’Assemblée nationale et d’un député de Madagascar, nous a indiqué un juriste qui préfère garder son anonymat. Intercepté à Vohitraivo, dans la région Alaotra Mangoro, ce mercredi, ce document a été utilisé pour transporter du palissandre vers Antananarivo pour une durée indéterminée.  Le Secrétaire Général du ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD), Abraham Rajaofetra Setraniaina, a souligné hier qu’ « il n’y a pas d’ouverture pour l’extraction des arbres récoltés pour le moment ». Et que « ces types d’arbres ne peuvent pas être exploités maintenant ».

Usurpation de fonction, on clame que ce n’est pas à l’Assemblée nationale, moins à un député, de donner une autorisation d’une telle sorte. Interrogée sur la véracité de ce document, la députée du deuxième arrondissement a voulu rester vague et a tout simplement indiqué qu’ « il y a quelque chose d’anormal dans ce document ». « Seul le ministère peut donner l’autorisation mais elle n’a pas été ouverte jusqu’à aujourd’hui », a continué le SG tout en terminant que « l’OPJ du ministère mène déjà une enquête et nous verrons ce qui se passera ensuite ».

Antécédents. Le passé de cette député élue sous la couleur orange est loin d’être vierge. Il y a huit ans de cela, elle a été surprise en train de transporter de l’argent à Namontana, dans la nuit du 8 juin 2015, d’un montant de 200 millions d’ariary. Une affaire qui était très vite oubliée. Notons également qu’il y a quelques mois, l’époux de cette Questeur de l’Assemblée nationale a été cité dans des affaires de kidnapping, toujours dans la région Alaotra Mangoro. Plus d’un observateur s’inquiètent du fait que la région devienne le terrain de chasse pour Lanto Rakotomanga et sa famille.

Des dahalo. Les retrouvailles à Tsimbazaza la semaine prochaine risquent d’être électriques. À part les différents dossiers qui divisent les élus de la Chambre basse, les comportements de certains d’entre eux, ces derniers mois, mettent dans une position délicate sa présidente, Christine Razanamahasoa, qui préfère encore garder le silence sur cette affaire Lanto Rakotomanga et les autres. Rappelons qu’en début de semaine, un clash entre le député de Betroka, Nicolas Randrianasolo et le député de Bekily, Jean Daniel a été observé sur des affaires de vols de bœuf. Le député Nicolas Randrianasolo n’a pas hésité de traiter son collègue de la Chambre basse de dahalo et de l’accuser d’être mêlé aux vols de zébus dans cette partie de l’île. Cette autre affaire qui cite le nom de la députée Lanto Rakotomanga met à mal l’image de l’Assemblée nationale, une fois de plus mêlée à des scandales.

Julien R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Fakon’olona tsy misy hilana azy daholo . Niady amin’ny didin -jadona nataon’i Osy mainty hono 2009 hay hangalatra nony tonga teo amin’ny fitondrana ! Tay no anatin’ny lohan’ireo mbola manohana …

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici