- Publicité -
jeudi 8 décembre 2022
DomicileVisionL’adoption d’une nouvelle démarche par les dirigeants

L’adoption d’une nouvelle démarche par les dirigeants

La situation intérieure de la Grande île est relativement préoccupante si l’on se réfère aux commentaires des observateurs extérieurs. Néanmoins, même si les Malgaches, dans leur majorité, doivent lutter quotidiennement pour leur survie, ils restent d’humeur égale et font face courageusement à l’adversité. La majorité d’entre eux connaît la pauvreté et vit dans l’insécurité, mais le pays a la chance de connaître une certaine stabilité politique. Il n’y a pas les déchaînements de violence qui existent chez certains de nos voisins africains et c’est cette opportunité qu’il faut saisir pour remonter la pente.

L’adoption d’une nouvelle démarche par les dirigeants

Madagascar a glissé petit à petit dans les bas fonds du sous-développement ces dernières années. Elle y a été poussée par la mauvaise gouvernance et par la crise de la Covid des deux ans passés. Les infrastructures d’une partie de son territoire ont été détruites par les cyclones du début de l’année 2022. Le pouvoir n’a pas réussi à mener une politique de reconstruction qu’elle avait pourtant annoncée. Le plan Marshall, que le président de la République avait promis aux opérateurs économiques durant la crise de la Covid, n’a jamais vu le jour. Les abus perpétrés dans la gestion des fonds alloués à la lutte contre la pandémie ont été dénoncés, mais le rapport qui en a parlé est passé aux oubliettes. La situation difficile dans laquelle nous nous trouvons actuellement trouve, pour une grande part, sa source dans la hausse des prix des carburants, mais ses répercussions sur le niveau de vie de la population n’ont pas été amorties par des mesures sociales nécessaires. Les difficultés rencontrées par les ménages malgaches sont à la limite du supportable pour ne pas dire insupportables, mais dans leur grande majorité, ils restent stoïques. Les poussées de fièvre sociale, cependant, se multiplient, mais elles ne conduisent pas à ces révoltes que l’on a connues dans le passé. Cependant, une certaine prise de conscience est en train de s’installer et les citoyens ont envie de demander des comptes à ceux qui les dirigent. Les critiques et les jugements émis devraient être à l’origine d’une nouvelle démarche dans la conduite des affaires du pays.

Patrice RABE

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici