- Publicité -
vendredi 9 décembre 2022
DomicileCultureMusiques tropicales : Ces artistes malgaches qui brillent dans l’Océan Indien

Musiques tropicales : Ces artistes malgaches qui brillent dans l’Océan Indien

La voix des chanteurs de Madagascar est écoutée dans la région du Sud-Ouest de l’Océan Indien, ces deux dernières décennies. Les artistes de la Grande-ile offrent des concerts au-delà de la frontière du pays. Basta Lion, Big Mj, Ceasar, D-Lain , Dadi Love, Ga-Ei, Shyn et Denise, Rijade ont tous livré des showcases ou des concerts dans les îles voisines à savoir, La Réunion, l’île Maurice, Mayotte, les Comores. La musique urbaine malgache a évolué, il faut le dire. L’ascension des arrangeurs, beatmakers, comme Davalt, Ratakinga permet aux artistes de se démarquer, non seulement dans son pays mais également dans les îles environnantes. Sans parler de ceux qui évoluent sur le vieux continent, les chanteurs malgaches font danser les habitants de l’Océan Indien. Si Fenoamby, Jaojoby et Ninie Doniah qui ont haussé la musique traditionnelle malgache de leur époque, c’est au tour de ces jeunes de faire transpirer les discothèques et les salles de concert de Port Louis, Saint-Pierre, Moroni ou encore Dzaoudzi. En outre, ce succès est également dû à la diaspora malgache. Elle influence d’une manière inconsciente les habitants de ces pays à travers des musiques qu’elle diffuse lors des fêtes familiales et les partages sur les réseaux sociaux. Pendant le premier semestre, plus d’une trentaine d’artistes ont effectué un live sur les îles comme Mayotte, les Comores, la Réunion, L’ile Maurice. Les Malgaches sont, désormais, invités aux festivals, ce qui prouve que les œuvres made in Madagascar sont reconnues. L’industrie de la musique malgache a un poids dans la région et incarne la culture indianocéanique. Incontestable, et inébranlable, la culture malgache se répand. Elle domine, et s’enracine d’une façon douce, c’est d’ailleurs ce qu’on appelle le soft Power. On sent que la langue de Rabearivelo est à la mode, quand Zoubs Mars, le chanteur comorien et le Franco-mahorais Goulam ont intégré dans leur couplet des mots malgaches. La langue malgache a du charme, elle peut s’adapter à n’importe quelles mélodies. Néanmoins, rares sont ceux qui vont plus au Nord-Est de la région en l’occurrence aux Seychelles, l’archipel ne reçoit presque pas d´artistes de la Grande-ile. Est-ce la situation géographique du pays ? En effet, les Seychelles sont assez éloignées. Pourtant, elles hébergent des milliers de Malgaches. Pôle d’attraction, Victoria doit être un lieu d’ancrage pour les artistes !

Iss Heridiny

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici