- Publicité -
samedi 10 décembre 2022
DomicileCultureTuléar - Economie bleue : Désarroi des pêcheurs d’Androka (Ampanihy)

Tuléar – Economie bleue : Désarroi des pêcheurs d’Androka (Ampanihy)

La population d’Ambohibola-Androka/Ampanihy divisée à cause de la concurrence.

Les pêcheurs d’Ambohibola-Androka (District d’Ampanihy, 300 km au Sud de Tuléar) sont privés de leur gagne-pain quotidien (algoculture), face aux combats des deux géants qui se font concurrence.

Un imbroglio difficile à résoudre se déroule dans le District d’Ampanihy, ce qui a obligé le champion de l’Économie Bleue, à plonger carrément dans la mer pour voir de près. En tant que technicien, descendre au fond de la mer fait partie de la tasse de thé du ministre Paubert. Il s’y connaît et ne reculera pas pour voir clair et établir un rapport correspondant à la réalité. Alors, le ministre découvre, au fond de l’eau, que les deux sociétés utilisent la même technique off-bottom. Ocean Farmers fixe les cordes à l’aide des sacs de sable. Quant à MaproSud, elle enfouit des piquets dans le sable. Les deux concurrents se servent de la même souche d’algue (cotinii) avec un cycle de 45 jours. Le diagnostic du membre de gouvernement est sans appel : les deux sociétés, Ocean farmers (française) et MaproSud (chinoise), respectivement, n’ont pas respecté les accords de principe depuis 2017 et l’autorisation d’essai de janvier 2022. L’équipe du ministre a constaté une absence de servitude de passage pour les pêcheurs, des hangars plantés à moins des 25 mètres des laisses de marée haute, aucun souci du pas géométrique. Les aménagements ne sont pas respectés non plus, chevauchement et superposition des cultures. Pour le ramassage des produits, les deux sociétés font des bruits terribles à stresser l’environnement (pollution sonore). Et le pire, le conflit, proprement dit, provient du prix d’achat. MaproSud paie les algues plus chères. Une concurrence déloyale, évidemment. Et le conflit est savamment exploité par la politique des deux députés du coin, à savoir : les honorables : Idéalison et Marco. Face à cette division de la population en deux clans rivaux à cause du prix des algues, le jeune ministre va jouer le justicier et à rétablir la paix, au profit de la population des riverains d’Androka, en égalisant les prix, demander à Ocean Farmer à aligner son prix à celui de MaproSud, pour le bien de la population.

Charles RAZA

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici