- Publicité -
lundi 5 décembre 2022
- Publicité -
DomicileEditoJirama : peut-être le bout du tunnel ?

Jirama : peut-être le bout du tunnel ?

Les espoirs ont été longtemps déçus, mais les consommateurs malgaches ont envie de croire que leur calvaire va bientôt se terminer. Les explications apportées par le Directeur général à propos de la rupture d’alimentation du réseau de distribution d’électricité d’Antananarivo, ont le mérite d’être claires et permettent d’espérer que le bout du tunnel est enfin là. Les usagers ont arrêté de récriminer, de guerre lasse et ont fini par s’adapter à ces délestages tournants qui leur causent du souci. Mais on leur annonce que la situation sera normalisée à partir de mardi prochain une fois que les travaux de réparation du groupe 4 de la centrale hydroélectrique d’Andekaleka seront terminés.

Jirama : peut-être le bout du tunnel ?

Les annonces faites par les responsables de la société d’État ont régulièrement été démenties par les faits. Le président de la République, lui-même, lors de son passage à Andekaleka au début de l’année 2022, a fait part de sa conviction de voir la fin des délestages en juin. On sait ce qu’il en a été et on se souvient de la grogne des consommateurs qui ont connu l’une des périodes les plus sombres de leur vie d’usager. Certains d’entre eux ont exprimé leur rancœur avec des mots très crus sur les réseaux sociaux et d’autres ont montré leur colère en manifestant dans la rue. Mais les mouvements de révolte ont très vite été matés par les forces de l’ordre. Malgré ce ras-le-bol compréhensible, la majorité des consommateurs ont supporté le calvaire qu’ils ont subi. Certaines catégories socioprofessionnelles ont été au bord de la faillite, mais malgré les pertes de chiffres d’affaires qu’elles ont subies, elles n’ont pas baissé les bras et ont continué tant bien que mal leur activité. Elles se sont adaptées à la situation. Le Directeur général par intérim de la société d’État annonce l’arrêt total de la centrale hydroélectrique d’Andekaleka durant trois jours. Cela se produira à partir de vendredi soir et on connaît les effets de cette rupture totale de la production d’électricité. Mais cela est dû à la réparation du groupe G4 de la centrale. Il s’agit d’une période difficile pour les consommateurs, mais au bout, il y a l’assurance d’une amélioration sensible de la production d’électricité, nous affirme-t-on. Acceptons-en l’augure et souhaitons que cette fois-ci, nos espoirs ne seront pas déçus.

Patrice RABE

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici