- Publicité -
jeudi 9 février 2023
DomicileSociétéCantines scolaires : 30 USD/enfant/an alloué par le PAM

Cantines scolaires : 30 USD/enfant/an alloué par le PAM

L’exposition a pour objectif de toucher l’ensemble des décideurs et partenaires du secteur de l’éducation.

Les efforts en matière d’alimentation scolaire continuent de s’améliorer dans les régions bénéficiaires du programme de cantine scolaire du PAM.

« Environ 900 établissements scolaires bénéficient actuellement de cantines scolaires via un appui du Programme alimentaire mondial (PAM) si l’on en a enregistré environ 800 auparavant ». C’est ce qu’on a fait savoir lors d’une exposition photo dont le but est de sensibiliser sur la crise de l’éducation à travers des actions et des projets de plusieurs agences des Nations Unies à Andraharo, hier. Le programme d’alimentation scolaire initié par cet organisme onusien touche actuellement « huit régions et dix-huit districts du pays » si l’institut alloue « environ 30 dollars par enfant par an ». Un budget qui peut « varier en fonction des produits achetés et du cours des devises », a-t-on annoncé. Par ailleurs, une nette amélioration des efforts entrant dans le cadre du programme serait actuellement enregistrée. Ce, aussi bien du point de vue quantitatif que qualitatif. « L’amélioration ne touche pas seulement l’aspect apport énergétique et quantitatif. Il y a également une diversification des aliments proposés », a fait savoir Marie Donna  Ranaivoarivelo, chargé de programme de l’alimentation scolaire du Programme alimentaire mondial.

Locales

L’événement d’hier a également permis de savoir que le Programme alimentaire mondial procède actuellement à la mise en place des « cantines scolaires basées sur les achats locaux ». Ce qui requiert une forte implication des parents, producteurs et acteurs locaux dans l’approvisionnement desdites cantines. Implication qui constitue « une avancée et une amélioration majeure » si l’on s’en tient aux dires de Marie Donna Ranaivoarivelo. L’approvisionnement local obéirait également à une logique contextuelle liée aux impacts de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Cette dernière impactant de façon conséquente les prix des intrants importés ou encore des coûts des transports pour l’acheminement des denrées dans les régions concernées. Il conviendrait de noter que le gouvernement malgache, via le programme national des cantines scolaires, a décidé d’allouer 18 milliards d’ariary.

José Belalahy

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici