- Publicité -
vendredi 9 décembre 2022
DomicileSociétéSanté et nutrition : Le travail des agents communautaires à valoriser

Santé et nutrition : Le travail des agents communautaires à valoriser

Les agents communautaires encouragent les femmes enceintes à rejoindre les centres de santé pour une consultation prénatale

Les agents communautaires se donnent corps et âme pour sensibiliser la population sur le changement de comportement et promouvoir sa santé. Malgré leur travail louable , ils font face à de nombreux défis dont l’absence des primes d’encouragement.

Les agents communautaires font face à de nombreux défis. C’est le cas de Manasy Juliette qui est à la fois un agent communautaire et un agent communautaire de nutrition dans le fokontany d’Anjahambe, district de Fenoarivo Atsinanana, région Analanjirofo. Elle a exercé ce métier pendant 25 ans sans avoir touché de prime ni d’indemnité. Cependant, elle est parfois contrainte de faire deux à trois heures de marche pour les visites à domicile. « Notre métier exige un déplacement en permanence nécessitant des moyens de locomotion comme des bicyclettes qui sont très pratiques dans les zones rurales. Les visites à domicile sont indispensables pour le suivi des enfants puisque leurs mères ne peuvent pas faire le déplacement dans nos sites à cause de l’éloignement », a-t-elle indiqué. Outre l’inexistence de primes d’encouragement, le manque d’équipements dans les sites communautaires pour les démonstrations culinaires a également été soulevé par Manasy Juliette.

Formations

Les agents communautaires sont des volontaires mais des formations sont dispensées pour qu’ils puissent prendre en main la santé de la mère et de leurs progénitures surtout durant les 1 000 premiers jours. Elle entre dans le cadre des activités liées au projet des 1 000 premiers jours de l’enfant mis en œuvre par l’UNICEF et financé par Takeda Pharmaceutical Company Limited. « Nous prodiguons des conseils aux femmes enceintes pour les encourager à faire une consultation prénatale et pour suivre les conseils des médecins sur les précautions à prendre pour que la grossesse puisse bien se dérouler. Après la naissance de l’enfant, il relève de notre responsabilité d’encourager les mères à les faire vacciner , faire la pesée ou mesurer le périmètre brachial dans nos sites », selon à son tour Soazara Célestine, agent communautaire de nutrition à Mahasoa, commune d’Ampasimbe Manasatrana.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici