- Publicité -
samedi 10 décembre 2022
DomicileEditoLe changement de position malgache

Le changement de position malgache

Le vote qui a eu lieu, avant-hier, lors de l’Assemblée générale des Nations Unies ne marque pas un véritable tournant dans l’appréciation de la communauté internationale sur le conflit ukrainien, mais on remarque une évolution progressive des pays désireux d’avoir une position équilibrée dans le conflit russo-ukrainien. C’est le cas de Madagascar qui a rejoint le rang des nations condamnant l’annexion par la Russie de quatre régions ukrainiennes. Certains parleront d’un véritable revirement dans la politique extérieure de la Grande île, d’autres diront qu’il s’agit d’une décision logique compte tenu des pressions de plus en plus fortes exercées par les nations occidentales.

Le changement de position malgache

Madagascar, au début du conflit russo-ukrainien, faisait partie des nations qui ont préféré s’abstenir lors du vote de l’Assemblée générale des Nations Unies. Nos dirigeants avaient pris la décision de rester neutres et appelaient les parties à procéder à des négociations. Ils justifiaient cette position au nom de la souveraineté nationale. Ils s’y sont tenus malgré les exhortations des nations occidentales qui les invitaient à condamner clairement l’attitude de la Russie. Les pressions se sont faites de plus en plus pressantes et on a senti au fil du temps un changement imperceptible dans cette volonté de respecter un équilibre vis-à-vis des deux camps. Avant-hier, une majorité écrasante a condamné l’annexion des régions ukrainiennes par la Russie. La Grande île en faisait partie et elle est maintenant au diapason de la communauté internationale. Nos représentants ne veulent pas parler de revirement, mais d’une position logique car il s’agit d’une annexion pure et simple et que cela n’est pas conforme à la charte des Nations Unies. Tout cela est dit de manière très diplomatique. Pour de nombreux observateurs, notre pays est maintenant en accord avec les principes du droit international et il ne peut plus être accusé d’une impartialité coupable.

Patrice RABE

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici