- Publicité -
jeudi 9 février 2023
DomicileSociétéRecherches scientifiques : Le développement de la nanoscience à Madagascar sur la...

Recherches scientifiques : Le développement de la nanoscience à Madagascar sur la bonne voie

Les expériences et les résultats de recherche des scientifiques et des chercheurs sur les nanosciences et les nanotechnologies seront mis en exergue pendant deux jours à l’académie Tsimbazaza.

Les participants au NanoMada 2022

Les nanosciences et nanotechnologies au service du développement durable. Des scientifiques universitaires, des chercheurs et des sommités scientifiques se réunissent depuis hier à l’académie Malagasy pour le 2ème colloque international hybride sur les nanosciences et nanotechnologies au service du développement durable (NanoMada 2022). L’objectif vise à échanger et partager leurs expériences et leurs résultats de recherches sur tous les aspects de nanosciences et nanotechnologies. Cela est planifié à Madagascar depuis 5 ans grâce aux différents partenaires internationaux comme la Minatec , l’association La Puya pour leurs appuis techniques et aussi l’université Le Mans en termes de formation en nanotechnologie dont le développement à Madagascar est actuellement sur la bonne voie. Outre les différents échanges et le cadrage de l’éventuelle politique nationale de la recherche scientifique, ce colloque a été l’occasion pour montrer l’importance de l’application des résultats de recherche dans la vie quotidienne.

Pluridisciplinaires .La nanotechnologie intervient dans des domaines pluridisciplinaires, notamment la médecine, l’énergie, l’agriculture, l’environnement, la recherche, l’industrie etc. Quelques exploits réalisés ont été évoqués lors de cette première journée. Il y a entre autres les nanomatériaux utilisés dans les cellules solaires qui permettent un gain d’espace car un minimum de panneaux solaires peut fournir la même énergie que des kilomètres carrés de panneaux solaires classiques. De même, les nanotubes carbones constituent une alternative aux fibres de verre dans la construction des gilets pare-balles. Cette innovation en nano textile offre des gilets plus souples, résistants et ultra-minces. Ces différentes innovations démontrent le message émis par le Ministre de tutelle, Elia Béatrice Assoumacou : « on ne peut pas espérer du développement durable sans la recherche scientifique ». A noter que 17 conférenciers participent à l’évènement notamment des scientifiques en France, en Chine, en Inde, au Pakistan, en Afrique du sud, en Tunisie et bien entendu à Madagascar.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici