- Publicité -
vendredi 9 décembre 2022
DomicilePolitiqueCondamnation contrela Russie : Les États-Unis applaudissent Madagascar

Condamnation contrela Russie : Les États-Unis applaudissent Madagascar

Richard Randriamandrato et Claire Pierangelo lors de la cérémonie du 4 juillet.

Le choix de Madagascar de condamner l’annexion russe des régions ukrainiennes, qui a récemment provoqué le limogeage du ministre des Affaires étrangères, est du goût des pays alliés de l’Ukraine, comme les États-Unis.

Le vote de Madagascar condamnant l’annexion russe des régions de Donetsk, de Kherson, de Louhansk et de Zaporijjia est applaudi par les pays alliés de l’Ukraine. Hier, le gouvernement américain, via son ambassade locale a sorti une déclaration qui soutient que « nous sommes fiers de nous joindre aux 140 autres nations du monde, dont Madagascar et les Comores, qui ont voté en faveur de l’adoption de la résolution des Nations Unies du 12 octobre soutenant la Charte des Nations Unies et ses principes de respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale et condamnant l’invasion et l’annexion illégale du territoire ukrainien par la Russie ». Le 12 octobre dernier, au siège des Nations Unies à New York, Madagascar a choisi de condamner la Russie dans sa démarche d’« annexion illégale » des quatre territoires ukrainiens et s’aligne à la position, entre autres, des pays membres de l’Alliance de l’Atlantique Nord, principaux soutiens et bailleurs de l’Ukraine dans sa guerre menée contre l’invasion russe. 

Ambassadrice

Bien qu’elle soit intervenue une semaine, jour pour jour, après le fameux vote malgache, la déclaration américaine est sortie vingt-quatre heures après le limogeage de Richard Randriamandrato à la tête du ministère des Affaires étrangères. Les États-Unis soutiennent ainsi la ligne adoptée par Madagascar après ce vote du 12 octobre qui a, pourtant, coûté cher à l’ancien chef de la diplomatie malgache. Il lui est reproché d’avoir pris une initiative personnelle pour engager ce choix de Madagascar à condamner l’annexion de ces régions ukrainiennes sans avoir eu préalablement les « instructions nécessaires » par le président de la République. Le vote a, d’ailleurs, été assumé par l’ancien chef de la diplomatie qui affirme, sur les ondes d’une radio française, avoir « pris cette décision en âme et conscience » et estime n’avoir pas « mis en danger l’intérêt de la nation en votant ainsi ». « Le vote de Madagascar aux Nations Unies défend les intérêts de la population malgache » pense, quant à elle, l’ambassadrice américaine, Claire Pierangelo.  Pourtant, le choix de la condamnation ne semble pas être apprécié par les chefs de l’Exécutif qui finissent par signer un décret qui expulse Richard Randriamandrato hors du gouvernement.

Antirusse

La « neutralité » adoptée par le gouvernement vis-à-vis de la guerre en Ukraine est ébranlée par le vote de mercredi dernier à New York. La présence militaire russe sur ces quatre régions ukrainiennes est rejetée et le retrait « immédiat » des troupes de Vladimir Poutine sur ces zones annexées est demandé par les 143 pays, dont Madagascar, qui ont voté la condamnation. Madagascar ne reconnaîtra donc pas non plus l’indépendance de ces régions devenues sous contrôle russe. La Russie a répliqué et la résolution est jugée « antirusse » par Moscou. Dans la foulée, la polémique qui enfle autour du limogeage de l’ancien ministre des Affaires étrangères suite au vote en défaveur de la Russie aux Nations Unies laisse davantage transparaître que le gouvernement actuel tente toujours de faire les yeux doux à la Russie de Vladimir Poutine. En tout cas, Moscou compte s’orienter vers « les pays d’Asie, d’Amérique latine et d’Afrique, qui nécessitent une attention supplémentaire », selon le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, mardi dernier à Moscou.

Rija R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

  1. Un camouflet pour notre autocrate à nous très à fleur de peau de perdre les  » deal  » puants avec l’autre autocrate Poutine et les Etats unis ne sont pas allés de main morte  » …

  2. La décision du PRM est très louable. On est un pays souverain c’est à nous de décider sur l’avenir de notre pays. Au moins nous savons où aller. Pire ce qu’a fait les États Unis en Afghanistan, Libye, Syrie….. L’assemblée générale des nations unies ne réagissait pas. Deux poids deux mesures.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici