- Publicité -
lundi 5 décembre 2022
- Publicité -
DomicileSociétéNanosciences et nanotechnologies : Les chercheurs malgaches à l’honneur

Nanosciences et nanotechnologies : Les chercheurs malgaches à l’honneur

Les représentants des participants malgaches à la deuxième édition de ce colloque international sur les nanosciences et nanotechnologies.

Les avancées potentielles apportées par les nanotechnologies dans les domaines de la santé et de l’environnement ont été mises en avant par les chercheurs malgaches lors du colloque à l’Académie Tsimbazaza dans le cadre du 30e anniversaire de l’INSTN.

La deuxième édition du Colloque international sur les nanosciences et nanotechnologies organisé en mode hybride par l’INSTN Madagascar sous l’égide du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a permis aux chercheurs malgaches de mettre en avant les résultats de recherches de haut niveau menées au sein de certaines institutions universitaires et de recherches du pays. Citons entre autres, l’INSTN Madagascar qui a montré l’existence de nanoparticules dans les ilménites et l’Artemisia Annua de Madagascar susceptibles de constituer des nanomatériaux pour améliorer la performance des cellules solaires, la Faculté des Sciences de Tuléar qui contribue au recyclage et à la valorisation des déchets de l’Artemisia Annua par la production de microfibres de cellulose et de nanocristaux, la Faculté des Sciences d’Antananarivo avec la greffe de nanoparticules de dioxyde de titane sur l’argile pour l’amélioration des revêtements ou encore l’Institut Pasteur de Madagascar avec le séquençage génomique nanopore pour le test des médicaments de la tuberculose. D’où est née à l’issue de ce colloque international, l’idée de fédérer les moyens disponibles dans le pays pour aboutir à des résultats encore plus conséquents.

Recherches internationales

L’occasion a été également mise à profit pour faire l’état des lieux des dernières technologies mises au point dans le monde, en nanotechnologie, et discuter de la manière d’optimiser ces dernières. Notons en particulier l’avènement de l’« ordinateur quantique » qui est à l’heure actuelle l’ordinateur le plus puissant du monde, capable de traiter simultanément des milliers de données en 24 heures, ce qui est impossible avec un ordinateur ordinaire. A noter que ce colloque clôt la série de manifestations placées dans le cadre du 30e anniversaire de l’INSTN. Il a vu la présence de quelques sommités scientifiques internationales dans le domaine des nanosciences et nanotechnologies à savoir, le Pr Raoelina Andriambololona, président exécutif de la CORANANO, le Dr Amal Chabli du CEA, LITEN (France), le Pr Lucky Sikwilulu du MINTEK (Afrique du Sud), le Dr Ishaq Ahmad du CSI (Pakistan) et expert de l’A.I.E.A., le Pr Alain Gibaud de l’université Le Mans(France) et le Pr Adel Trabelsi du CNSTN (Tunisie).

Recueillis par Narindra Rakotobe

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici