- Publicité -
lundi 5 décembre 2022
- Publicité -
DomicileSociétéPlanification familiale : Hausse du prix des pilules contraceptives dans les pharmacies

Planification familiale : Hausse du prix des pilules contraceptives dans les pharmacies

Aucun risque de pénurie de médicaments lié à la contraception mais leurs prix ont connu une hausse.

De nombreuses femmes qui utilisent des pilules contraceptives se plaignent actuellement de la hausse vertigineuse de leurs coûts dans les pharmacies. Aucune pénurie n’est à craindre dans les centres de santé de base où toutes les méthodes contraceptives demeurent gratuites.

Les prix des plaquettes de certaines marques de pilule contraceptive ont connu une hausse dernièrement. Si auparavant, les femmes pouvaient s’en procurer à 10 000 ariary, ce prix s’élève jusqu’à 15 000 ariary actuellement. Selon les explications d’un pharmacien du secteur privé qui requiert l’anonymat, il y a encore deux années de cela les pilules contraceptives faisaient l’objet d’une subvention, elles étaient donc vendues à moindre coût. Depuis, les pharmaciens s’en procurent auprès des grossistes pharmaceutiques mais à une quantité limitée. « Les pilules vendues dans les officines sont des médicaments de spécialité, il ne s’agit donc plus de celles qui étaient subventionnées. À cause de la hausse du coût des pilules, certains usagers ont adopté d’autres méthodes contraceptives, ce qui nous conduit aussi à limiter nos stocks puisqu’il ne faut pas non plus oublier de respecter la date de péremption des médicaments », a-t-il souligné.

Objectifs

Madagascar vise d’ici 2030 à augmenter la prévalence contraceptive moderne à 60%, à réduire les besoins de non satisfaits en planification familiale à 8%. Le gouvernement malgache a également prévu de multiplier les centres de planification familiale dans toute l’île qui consisteront à fournir des soins contraceptifs gratuits. Bien que le coût de certaines marques de pilule contraceptive ait connu une augmentation dans les pharmacies privées, les méthodes contraceptives au niveau des établissements publics de santé demeurent gratuites. Selon les informations reçues auprès du ministère de la Santé publique, Madagascar dispose d’une quantité suffisante du stock en matière de contraceptifs et aucune pénurie n’est à craindre. Les agents communautaires dans les zones éloignées ont déjà reçu des formations pour qu’ils puissent sensibiliser les couples sur les avantages de la planification familiale.

Vision. En un coup d’œil, Madagascar vise à ce que chaque individu : femme, homme, jeune adolescent, enfant, nouveau-né, en occurrence toute la population jouisse pleinement de ses droits à la santé. Le pays vise également à ce que chaque grossesse soit désirée et protégée, chaque femme qui accouche soit protégée des pathologies et états morbides évitables. La Grande Ile ambitionne aussi à ce que les produits de santé de la reproduction soient sécurisés permettant d’offrir à la population des services et soins de santé de la reproduction permanents, équitables et de qualité. Les trois objectifs politiques de Madagascar d’ici 2030 est d’augmenter le taux de prévalence contraceptive moderne pour les femmes en union de 60%, réduire le taux de besoins non satisfait en planification familiale à 8% et d’atteindre l’indice synthétique de fécondité à 3.

Narindra Rakotobe

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici