- Publicité -
jeudi 9 février 2023
DomicileEconomieProduits de base : Tendance haussière des prix indiquée par la Banque Mondiale

Produits de base : Tendance haussière des prix indiquée par la Banque Mondiale

La hausse des prix de denrées alimentaires au niveau mondial devrait pousser les agriculteurs malgaches à accroître leurs productions.

Les perturbations sur le marché des devises risquent d’aggraver la crise alimentaire et énergétique, selon la Banque Mondiale. Cette institution a mis en exergue les dépréciations monétaires de la plupart des économies en développement.

Des pressions inflationnistes ! Ce sont les impacts de la hausse continue des prix des produits de base et des matières premières, selon le dernier rapport de la Banque Mondiale. D’après les explications, la dépréciation monétaire entraîne une hausse des prix des denrées et des carburants, qui pourrait aggraver les crises alimentaires et énergétiques auxquelles de nombreuses économies en développement sont déjà confrontées. « Dans un contexte d’inquiétude quant à l’imminence d’une récession mondiale, les prix en dollars de la plupart des produits de base ont baissé par rapport aux sommets atteints récemment. Entre l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022 et la fin du mois dernier, le cours du pétrole brut (Brent) en dollars des États-Unis a chuté de près de 6 %. Toutefois, en raison des dépréciations monétaires, près de 60 % des économies de marché émergentes et en développement importatrices de pétrole ont enregistré une hausse des prix du pétrole en monnaie nationale au cours de cette période. Près de 90 % de ces économies ont également connu une augmentation des prix du blé plus importante en monnaie locale que celle observée en dollars », a indiqué le rapport.  

Opportunités

A Madagascar, cette hausse des prix des produits pétroliers a été très accentuée après de longues négociations entre l’Etat et les compagnies pétrolières. Cependant, la hausse des prix en dollars des denrées alimentaires pourrait encourager les producteurs de la Grande-île à intensifier leurs activités agricoles. Pour la Banque Mondiale, ce sont les prix élevés des matières premières énergétiques utilisées comme intrants agricoles qui font grimper les prix de denrées alimentaires. « Au cours des trois premiers trimestres de 2022, l’inflation des prix alimentaires en Asie du Sud a dépassé les 20 % en moyenne. Dans d’autres régions, à savoir l’Amérique latine et les Caraïbes, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, l’Afrique subsaharienne, et l’Europe de l’Est et Asie centrale, elle s’est située entre 12 et 15 %. L’inflation des prix alimentaires n’est faible qu’en Asie de l’Est et Pacifique, ce qui s’explique en partie par la stabilité des prix du riz, principale denrée de base de cette région. Même si le prix de nombreux produits de base a reculé par rapport à son pic, il reste élevé par rapport à son niveau moyen des cinq dernières années », a indiqué Pablo Saavedra, vice-président de la Banque mondiale pour la division Croissance équitable, finances et institutions.D’après ses dires, une nouvelle envolée des cours mondiaux des denrées pourrait prolonger les problèmes d’insécurité alimentaire dans les pays en développement.

Antsa R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici