- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicileÀ lireRégime Rajoelina : De nombreux intérimaires à des postes clés

Régime Rajoelina : De nombreux intérimaires à des postes clés

Une quinzaine d’ambassades de Madagascar est dirigée par des Chargés d’Affaire par intérim.

C’est le provisoire qui dure en attendant la titularisation des intérimaires et/ou la nomination de vrais responsables à certains postes clés.

« Andraso eo i Paoly »

Une expression malgache qui veut dire qu’on peut toujours attendre. C’est un peu l’équivalent de la locution française « Déshabiller Pierre pour habiller Paul » sauf que cela met parfois du temps à prendre forme. Y compris quand il s’agit d’habiller un Richard après avoir déshabillé un autre Richard. Il s’agit évidemment de l’ex-ministre des Affaires étrangères dont l’intérim est confié à son ancien homologue de la Défense nationale par le décret présidentiel en date du 18 octobre 2022. L’intérim, un mot latin qui signifie « provisoire » ou « en attendant ».

MAE

En attendant justement la passation entre Richard R. et Richard R. qui a eu lieu le mardi 25 octobre dernier, la diplomatie malgache n’avait pratiquement pas de chef, quoique l’acteur majeur de la politique extérieure reste et demeure le président de la République qui donne toutefois l’impression d’attendre Paul(e) ou un troisième Richard, sans que le prochain ministre des Affaires étrangères (MAE) porte forcément l’un ou l’autre prénom. Il n’est pas exclu que ce soit une femme tel que ce fut le cas de l’actuelle Représentante de Madagascar auprès de l’UNESCO à Paris, Yvette Sylla qui était ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Camille Vital en 2011.

Mode de gouvernance

Le second Premier ministre de la Transition fait aussi partie des pressentis à la succession des deux Richard. L’actuel ambassadeur de Madagascar à Maurice se trouve d’ailleurs au pays où il a participé mardi dernier, en sa qualité de leader du parti « Hiaraka Isika », à la réunion du noyau dirigeant de la plateforme « Isika Rehetra Miaraka amin’i Andry Rajoelina ». La question du gouvernement aurait été d’ailleurs évoquée à l’Arena Ivandry par les barons de l’IRD alors que les Affaires étrangères font partie des domaines réservés du président de la République qui ne veut sans doute pas confondre vitesse et précipitation dans la nomination du cinquième et sans doute dernier MAE de son quinquennat, au risque d’ériger l’intérim en mode de gouvernance, en attendant Paul ou Paule trop longtemps.

Imprimerie nationale

Le chef de l’Etat ne peut se permettre de laisser le temps au temps bien que le régime semble avoir un penchant pour le système d’intérim. Pas plus tard qu’avant-hier, le Conseil des ministres a procédé à la nomination de Mbinison Dorette Ratsiavahana au poste de Directeur par intérim de l’Imprimerie nationale qui est pourtant une véritable machine – au propre comme au figuré – dans l’opération Cartes d’Identité Nationale (CIN). De même, les gouverneurs par intérim des Régions SAVA et Alaotra Mangoro auraient été nommés au cours de ce Conseil des ministres.

Jirama – CNaPS

Un an après sa nomination en tant que Directeur Général par intérim, Rivo Radanielina n’est toujours pas confirmé à la tête de la Jirama. Il est dans le… noir par rapport à sa titularisation au poste de DG de l’entreprise publique d’Electricité et d’Eau qui fait quotidiennement attendre Paul aux abonnés. Idem à la CNaPS où Joslina Fridoline Tsaboto est DG par intérim depuis le Conseil des ministres du 04 avril 2022, après avoir déjà occupé à titre provisoire les mêmes fonctions pendant 8 mois, au lendemain du départ de Raoul Arizaka Rabekoto. Seule l’Inspection Générale de l’Etat (IGE) a un DG titulaire depuis le 9 février 2022, après avoir été également dirigée par un intérimaire durant plusieurs mois.

Ambassades

C’est aussi le provisoire qui dure au niveau de nos Représentations extérieures dont une quinzaine est dirigée par des Chargés d’Affaires ai (ad intérim). Entre autres, en Inde ; aux Etats-Unis ; en Arabie Saoudite ; en Ethiopie ; au Sénégal ; au Canada ; au Japon ; au Maroc où une ambassade malgache ouvrira prochainement ses portes. Sans oublier New York où le vote relatif à l’annexion de quatre régions d’Ukraine par la Russie n’aurait peut-être pas connu la même tournure si la Représentation de Madagascar auprès des Nations Unies n’était pas au niveau d’un Chargé d’Affaire ai mais sous la responsabilité d’un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire. Malgré l’appel à candidature aux postes d’ambassadeur et de représentants de Madagascar auprès des Organisations Internationales lancé en novembre 2021, on attend toujours… Paul.

R.O

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici