- Publicité -
jeudi 9 février 2023
DomicilePolitiqueRoland Ratsiraka : « Ce n’est pas la peine de faire le PEM »

Roland Ratsiraka : « Ce n’est pas la peine de faire le PEM »

Roland Ratsiraka ne voit pas l’utilité de ce Forum national des investissements pour l’émergence de Madagascar à moins d’un an de la présidentielle.

En grande pompe, Andry Rajoelina a ouvert officiellement les deux jours du Forum national des investissements pour l’émergence de Madagascar au Centre de Conférence International Ivato. Sans tarder, Roland Ratsiraka a réagi à l’organisation de cet événement.

Utopie !

Le député élu à Toamasina I, comme à son accoutumée, n’a pas mâché ses mots face à l’événement phare organisé par l’Etat malgache depuis hier au Centre de Conférence International Ivato. À moins d’une année de l’élection présidentielle, c’est-à-dire environ quatre années après le début du mandat d’Andry Rajoelina, l’Etat se lance dans l’organisation d’un Forum pour attirer les investisseurs. Au début, l’événement était prévu pour le lancement et la consécration du Plan pour l’Emergence de Madagascar mais le titre a été tout de suite rectifié. Peu importe, le numéro Un du parti Malagasy Tonga Saina ou MTS ne voit pas l’utilité de ce PEM. À l’entendre, ce plan n’est que de l’utopie. « Vous avez élaboré le PEM, Plan Emergence pour Madagascar, mais rien ne fonctionne correctement, aucune stratégie ne marche afin que les Malgaches puissent avoir du succès »,  a tonné l’ancien ministre durant un point de presse qu’il a donné hier à Anosy.

À entendre les explications de Roland Ratsiraka, Andry Rajoelina continue de vendre des chimères. Des nouvelles promesses et un programme allant jusqu’en 2027 ont marqué son discours. Toutefois, à la fin de son mandat, il a beaucoup à faire par rapport à ses promesses de campagne. « De la pression, des intimidations, des extorsions d’argent font parti de la dure réalité à laquelle la population fait face au quotidien », a déploré l’élu de Toamasina I.

Redressement fiscal

La situation de la vanille continue encore de retenir toutes les attentions surtout de ceux qui investissent dans cette filière. Hier, Roland Ratsiraka a félicité tous les efforts déjà fournis par le président Andry Rajoelina et le ministère de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation. « Grâce aux efforts qui ont été déployés par les responsables, la tentative de monopole sur la vanille a été évitée », a-t-il indiqué tout en continuant de remercier le ministre du Commerce sur l’émission de l’AMI ou l’appel à manifestation d’intérêt, qui a permis d’éviter ce monopole.

Toutefois, Roland Ratsiraka a déploré que la crise persiste dans cette filière qui devrait apporter beaucoup de devises pour Madagascar. Une personne en dehors du pouvoir a le bras long et a trouvé un autre moyen parce qu’elle n’a pas réussi le monopole, sous-entendent les explications de l’ancien ministre. « Il y a un autre problème, on est soumis maintenant à un redressement fiscal valant entre 10 milliards et 150 milliards », a t-il déploré. Et d’indiquer que la fixation du prix à 250 dollars le kilo reste un grand problème, et devient un blocage pour les opérateurs et l’économie malgache.

Julien R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

  1. Il est là le profil de l’homme potentiellement candidat aux prochaines élections présidentielles.
    Plutôt un homme de la politique fiction et de la prophétie et du torpillage.
    Comment faire alors pour croire que de tel homme est fiable aujourd’hui comme demain ??? Au commande.
    Qui plus est, Le registre des anciennes fonctions occupées ne peut présenter de reflet particulier.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici