- Publicité -
samedi 3 décembre 2022
DomicileSociétéAmélioration de la qualité de l’éducation : Les approches innovantes du projet...

Amélioration de la qualité de l’éducation : Les approches innovantes du projet « Mavitrika Mianatra »

Photo prise lors de la conférence de presse d’hier.

MaMi ou Mavitrika Mianatra est un projet qui court de 2022 à 2027 et financé par l’USAID à hauteur de 29,5 millions de dollars.

« Cette année, Catholic Relief Services Madagascar a reçu 29,5 millions de dollars à travers l’USAID pour les cantines scolaires dans le sud du pays ». Propos de Tanja Englberger, Directrice de programme auprès de CRS Madagascar lors d’une conférence de presse organisée à Antsakaviro en marge de la célébration des soixante années de présence de son organisme à Madagascar. Propos lancés dans le cadre d’une mise en contexte des activités de l’agence dans le pays. Ayant comme objectif d’améliorer la qualité de l’enseignement, la santé des élèves et l’expansion des programmes d’alimentation scolaire, MaMi devrait permettre d’offrir des repas de qualité à « 60 000 enfants » dans les districts de Farafangana et Vondrozo dans la région Atsimo-Atsinanana. Profitant de l’occasion, Tanja Englberger n’a pas caché son optimisme. « On espère avoir beaucoup de changements dans les écoles avec ce projet », nous a-t-elle confié. Il conviendrait de noter que le projet est mis en œuvre avec la collaboration du gouvernement malgache (GoM), Global Communities (GC), FHI 360 et Sofiasive.

Horizon. Pendant les cinq années, le projet vise90 140 participants directs et 310 070 participants indirects. En tout, 80 805 élèves du primaire et du préscolaire devraient recevoir des déjeuners quotidiens pendant quatre ans. Avec les 80 805 élèves du primaire, 1 220 enseignants devraient bénéficier de 185 coins de lecture. Le projet vise également à distribuer 7 400 livres d’histoires pour les élèves en classe de maternelle, le tout, en formant 1 220 enseignants. En matière de WASH, ce projet devrait aboutir à la réparation ou à la construction de 71 blocs de latrines et à doter 54 écoles de sources d’eau améliorées. Par ces activités, MaMi ambitionne d’augmenter les inscriptions scolaires, la fréquentation, la qualité de l’éducation et de réduire les taux d’abandon à l’horizon 2030. Sans oublier la création d’écoles vertes afin de faire face aux effets du changement climatique.

Recueillis par José Belalahy

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici