- Publicité -
jeudi 1 décembre 2022
DomicileSociétéPrévention des accidents : Une heure d’éducation à la sécurité routière dans...

Prévention des accidents : Une heure d’éducation à la sécurité routière dans les lycées

Coopération entre le Rider Scoot Community, la Cisco Tana-ville et la gendarmerie nationale dans la mise en place de l’éducation à la sécurité routière.

L’éducation à la sécurité routière sera intégrée dans les cours. Sept lycées de la Capitale en seront les bénéficiaires dans un premier temps.

Les lycéens sensibilisés aux dangers liés à leur déplacement dans l’environnement urbain. C’est dans cette optique que sera mise en place une éducation à la sécurité routière dans les établissements scolaires de la capitale. Dans un premier temps, elle ciblera les lycéens bénéficiaires de ce projet mais elle touchera aussi le primaire et le collège à partir de la prochaine année scolaire. C’est lors de la signature de convention de partenariat entre l’association Rider Scoot Community, la gendarmerie nationale et la Circonscription scolaire (CISCO) Tana-ville qui s’est tenue hier à Analakely qu’il a été annoncé que les lycées Jules Ferry, Andohalo, Nanisana, Jean Joseph Rabearivelo, Analamahitsy et Ambohimanarina seront les premiers bénéficiaires de ce projet à partir de ce second trimestre. « Nous allons consacrer une heure pour l’éducation à la sécurité routière dans ces établissements. Le code de la route, les comportements sur la route ainsi que les attitudes à adopter seront abordés dans ce volet », selon le chef de la Cisco Tana-ville, Lalaina Ramananantony.

2 000. C’est le nombre des conducteurs de deux-roues ayant bénéficié d’une formation dispensée par le Rider Scoot Community l’année 2020-2021 dans le cadre du projet « mpitondra moto mendrika ». Les accidents de deux roues se sont multipliés ces derniers temps et la sensibilisation des lycéens est loin d’être fortuite dans ce projet. Bon nombre d’entre eux conduisent des deux roues pour rejoindre les lycées bien qu’ils ne disposent d’aucune compétence dans la conduite de ce moyen de transport. Selon le président de cette association, Tsiferana Andriamanamidona, l’objectif est de faire en sorte de former des citoyens responsables puisque les jeunes d’aujourd’hui sont les dirigeants de demain. Des efforts sont ainsi déployés pour que la formation et la sensibilisation à la sécurité routière ne puissent pas se limiter aux établissements scolaires.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici