- Publicité -
samedi 10 décembre 2022
DomicilePolitiqueInfrastructure routière : L’autoroute Tana – Tamatave opérationnelle en 2026

Infrastructure routière : L’autoroute Tana – Tamatave opérationnelle en 2026

La cérémonie de signature du contrat de réalisation de la première autoroute de Madagascar s’est déroulée hier à Iavoloha. 

« Cette autoroute sera la preuve tangible de la détermination de l’Etat Malgache à augmenter sa vitesse d’action pour rattraper notre retard de développement et emmener Madagascar dans la direction de l’émergence ». C’est ce qu’a déclaré hier le président Andry Rajoelina durant la cérémonie de signature du contrat de partenariat pour la réalisation de ce projet. Le Chef de l’Etat le considère comme « l’un des projets emblématiques de l’Etat Malgache ». La présidence de la République a organisé un événement en grande pompe pour marquer le coup d’envoi du processus de réalisation de ce projet d’envergure, faisant partie des promesses de campagne de l’actuel homme fort du pays. L’on s’achemine vers la concrétisation d’un énième velirano qui impactera directement l’économie. Comme prévu, la signature du contrat de réalisation des travaux de construction de l’autoroute reliant Antananarivo – Toamasina, entre l’Etat Malgache et la société SAMCRETE s’est déroulée hier au Palais d’Iavoloha, en présence du couple présidentiel, de quelques membres du gouvernement, et de tous les parlementaires issus de tous les districts de la région Atsinanana et Analanjirofo. Selon le ministre des Travaux publics, Jerry Hatrefindrazana, la cérémonie de pose de première pierre aura lieu dans deux semaines. Cette cérémonie marquera le coup d’envoi des travaux qui devraient débuter par le terrassement, a-t-il expliqué. Le ministre a aussi tenu à expliquer que les travaux peuvent commencer immédiatement car les responsables du projet ont déjà mené des enquêtes et des études de faisabilité dans les zones concernées depuis l’année 2020. 4 ans. C’est la durée prévue des travaux de construction de l’autoroute Tana – Tamatave. La première autoroute de Madagascar, qui mesurera 260km, sera donc opérationnelle d’ici 2026. D’après Jerry Hatrefindrazana, la première partie mesurant 80km au départ d’Antananarivo devrait être achevée avant la fin de l’année 2023. 

Système de péage

L’autoroute Tana – Tamatave comprend deux voies de part et d’autre avec une largeur de 3,5m chacune, une voie de dégagement de 1,5m de chaque côté. Il y aura aussi 4 intersections de voies dont un échangeur à Tana, un échangeur avec intersection sur la RN44, un échangeur à Brickaville et un échangeur à Toamasina, 4 bretelles qui permettront de rejoindre Ambatondrazaka, 2 autres bretelles pour rallier Brickaville, ainsi que des ponts, des viaducs, des tunnels, 4 aires de repos, ainsi que des postes de péage. Il convient de noter en effet qu’un système de péage sera installé sur cette autoroute. Selon le ministre de tutelle, le tarif du péage ne devrait pas excéder 15 000 ariary pour les voitures légères et 20 000 ariary pour les camions. Ce seraient les redevances perçues sur l’utilisation de cette route qui serviront à rembourser les frais de la construction et selon les études, ce budget devrait être amorti au bout de 15 ans. Le budget prévu pour ce projet est de 924 millions de dollars. 20% de ce financement sera pris en charge par l’Etat Malgache. 

Pouvoir d’achats

C’est l’entreprise de BTP SAMCRETE qui assurera la mise en œuvre des travaux. C’est cette grande firme égyptienne qui a été retenue parmi les trois entreprises ayant répondu à l’appel d’offres lancé par l’Etat Malgache, a fait savoir le ministre des Travaux publics. Et lui d’ajouter que SAMCRETE, disposant de grandes expériences de 50 ans dans le domaine de la construction d’infrastructures routières, a assuré la réalisation de 15% des réseaux routiers de l’Egypte. Dans son discours, le président Andry Rajoelina a souligné les avantages socio-économiques et commerciaux que va amener cette autoroute. Il a notamment évoqué la réduction de la consommation en carburants qui passera de 55 litres à 25 litres pour les véhicules légères et de 124 litres à 80 litres pour les camions, mais aussi la réduction de la durée du trajet qui passe de 8 heures à 2h30, car le trajet sera de 260km au lieu de 370km actuellement. « L’impact socio-économique sera flagrant… Et cette autoroute sera une bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat des familles malgaches », a soutenu le président. Tous les sénateurs et députés présents hier à Iavoloha ont affiché leur satisfaction, à l’exception du député Roland Ratsiraka qui lui, se pose des questions sur la nécessité de ce projet. Lors d’une interview, le ministre Jerry Hatrefindrazana s’est dit « peiné par la mauvaise foi de ce politicien qui a déjà occupé le poste du ministre des Travaux publics ». 

Davis R

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

6 COMMENTAIRES

  1. 260 dollars qui deviennent près de 1 milliard de dollars !, c’est ça le sérieux ?.
    Nouveau délai pour la durée des travaux ?, maintenant 2026
    80 klm terminés pour 2023 ! Rendez-vous en décembre 2023 !.
    20000 AR = 5 dollars de péage pour les camions et remboursement fait en 15 Ans, faîtes la division cela vous donnera les nombres de bahuts par jour ?
    Sachant que cette 2 voies sera un immense bouchon identique à ceux de la France lors des départs en vacances.
    Avec les chauffeurs de camions qui vont rouler à gauche car avec leurs cercueil roulant c’est ce qui se passera.
    Alefa pour de nouvelles bêtises à lire.
    Velomo

  2. Bonjour à tous,
    A entendre le Président, « LAISSEZ NOUS RÊVER » tel est le fameux tube d’un chanteur français et je m’empresse de emprunter pour la circonstance. Autoroute, 06 voies et qu’on va surnommer « autoroute du soleil, peut être aussi A7 comme celle reliant Paris vers la Méditerranée! Non! nous n’avons pas honte) – éléphants – zèbres – et autres animaux, qu’il (le Président) qualifie d’exotique, trains urbains – téléfériques – disparition des délestages – Tanamasoandro – etc etc et la liste est longue mais arrêtons nous à ceux là. en passant, quid de l construction à Anatirova, le Colisée qui a fait jaser tout le monde. Combien on a dépensé pour cela et voilà le monument (bientôt classé parmi les merveilles du monde, ahahahaa) Quant aux besoins vitaux de nos petits malagasy…à côté et c’est pour cela que je dis toujours, ce gouvernement marche sur la tête. C’est pour cela qu’il perd toujours le Nord. Ils ignorent ce qu’est la priorité des priorités à savoir assistance médicale – PPN. Peut être même qu’ils se disent: qu’ils crèvent cela fera moins de souci.
    Il y a beaucoup à dire mais je m’arrête là. Je maintien ce que j’ai toujours dit: Ici la FORME PRIME SUR LE FOND!
    Fair play, mon gars

  3. …de l’autoroute Tana -Tamatave ou plutôt Tamatave -Tana ,

    Rocher de Sisyphe ou travail de Pénélope . ..pour les raisons que nous savons tous . Soit !
    Les mêmes larmoyants qui réclament et quémandent réparations sonnantes et trébuchantes pour raison de victimes de changement de climat…en pleine hystérie écologique et développement [durable] …enterrent le ferroviaire , trop durable , trop écologique…au profit du routier .

  4. Commentaire tardif mais je le transmet quand même:
    – avec le coût de cet ouvrage nous pouvons reprendre une bonne moitié de nos routes nationales les plus importantes et sortir bien de localités s de leurs enclavements ( savoir et distinguer les priorités ne sont pas de notre réflexe de raisonnement). Dans l’état actuel de notre économie une autoroute n’est pas nécessaire:deux routes nationales reliant TNR et TMM (la première passant par Ambatondrazaka et l’actuelle refaite sont plus astucieuses et bénéfiques. De plus a-t-on calculé le futur nombre de véhicules fréquentant cette voie (signe de prospérité?).et le coût d’entretien sera-t-il couvert par le péage.
    – mon commentaire est tardif et ne sert à rien car le contrat est déjà signé mais dans ma naïveté je prie Dieu et mes razana malagasy pour que les choses changent : plusieurs routes nationales reliant la majorité de mes compatriotes qu’une autoroute coûteuse au détriment d’autres priorités .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici