- Publicité -
lundi 5 décembre 2022
- Publicité -
DomicileEconomieToliara II : Des activités destructrices de  l’environnement comme  sources de revenus dans...

Toliara II : Des activités destructrices de  l’environnement comme  sources de revenus dans certains fokontany

Ces femmes souhaitent retrouver des activités génératrices de revenus

La survie par la destruction de l’environnement. C’est la triste réalité qui prévaut à Tsiafanoka un fokontany situé non loin du bureau de la commune rurale de Tsianisiha à Toliara. Faute d’activités génératrices de revenus, la population locale se tourne vers l’exploitation illicite des ressources  forestières déjà pauvres de cette zone située  le long de la RN9.

 Désolation

Victorine Pélagie, présidente de l’association des femmes dudit  fokontany, témoigne de la désolation de  cette population qui ne manque pour autant pas de dynamisme. « On voudrait bien travailler pour nourrir nos  familles mais les activités agricoles sont tout simplement difficiles, voire impossibles à exercer en raison de la pénurie d’eau »,  déclare-t-elle, en ajoutant que « la seule solution pour notre survie est d’exploiter les forêts pour des  petites fabriques de charbon de bois » Une activité illicite devenue  la principale source de revenus dans ce fokontany dont la grande majorité de la population vit dans  la pauvreté absolue. Et pourtant,  les membres du fokontany de Tsianafoka avaient commencé à avoir de l’espoir quand Base Toliara, du temps ou elle était opérationnelle, avait initié un projet de reforestation avec l’association des femmes. Une pépinière avait été mise en place et Base  fournissait les jeunes plants que ces femmes exploitaient dans le cadre d’un projet de restauration forestière,  moyennant rémunération. Siroaly Fitoera Relahy le chef fokontany Tsianako demeure encore et toujours convaincu des bienfaits de  ces activités. « Comme il s’agissait d’une activité rémunérée, les bénéficiaires étaient très motivés, malheureusement, il nous était plus possible d’assurer la  gestion de la pépinière depuis l’arrêt des activités de Base Toliara »  affirme-t-il, en regrettant que « cet arrêt des activités a obligé la population à  se tourner vers des activités illicites et destructrices de l’environnement  pour survivre».

Généralisée

Cette situation de survie est, en tout cas, généralisée dans la grande majorité des fokontany de Toliara II. Père de famille au chômage comme beaucoup d’autres dans cette région, Ferdinand constate la triste réalité que vivent les chefs de famille. Mauvais rendement agricole pour cause de faible pluviométrie, rareté sinon inexistence d’emplois constituent autant de points faibles  de la vie socioéconomique des fokontany riverains de la RN9. L’insécurité s’y aggrave constamment et où les jeunes sont désespérés. « Beaucoup, parmi nos jeunes qui sont pourtant diplômés, sont obligés de s’exiler en ville pour exercer le métier de tireurs de cyclopousses », explique  Ferdinand qui, comme tout père de famille responsable, souhaite que les jeunes exercent les emplois qu’ils souhaitent. Parmi les solutions suggérées par la population locale pour freiner ces méfaits figure encore et toujours la réouverture de Base Toliara.  « Nous demandons à l’Etat de lever la suspension des activités de Base Toliara pour que nous puissions retrouver nous aussi des activités et assurer ainsi l’avenir de nos enfants », a martelé Victorine Pélagie. 

La bonne formule

Sera-t-elle entendue ? La balle est dans le camp respectif du  gouvernement et de Base Toliara qui doivent trouver la bonne formule pour une reprise des activités où tout  le monde pourra gagner au change. À commencer par la population locale qui souhaite plus que jamais retrouver des activités génératrices de revenus.  À l’instar de  la communauté des femmes de Maromiandra très impliquée dans le développement de leur localité notamment lors de la collaboration avec Base Toliara. Pour ne citer entre autres que les formations en boulangerie et coupe et couture à l’issue desquelles elles ont pu créer des activités rémunératrices.

R.Edmond.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici