- Publicité -
lundi 5 décembre 2022
- Publicité -
DomicileCultureHommage : Ernest Bezara a laissé son empreinte dans le monde musical malgache

Hommage : Ernest Bezara a laissé son empreinte dans le monde musical malgache

La disparition de Dedesse a bouleversé la nation. Des personnalités ont rendu hommage, d’autres ont émis des souvenirs, parce que Bezara Ernest a bercé au moins une génération.

 « Je m’en souviens bien, j’étais encore jeune, c’est lui qui m’a repéré. Mais j’étais encore timide. Ensuite, durant les années 90, nous avons collaboré. Il m’a donné plus de 4 chansons. Pour moi, c’est un grand frère. Il a participé à faire ce que je suis aujourd’hui… Dedesse est une icône ». Francisko chanteur de Salegy.

 « Je le connais personnellement. Nous avons travaillé ensemble sur la chanson symbole du SIDA où il m’a fait rapper mais pas chanter…En plus, il m’a toujours conseillé sur beaucoup de choses, entre autres la gestion de la famille etc… Je crois que Dedesse m’aimait bien, oui il m’aime ». Tsimihole, chanteur trad-moderne. 

« Je n’ai pas vraiment eu la chance de le côtoyer mais par rapport à ses œuvres et les dires de tous, c’est un grand monsieur du monde musical et un des meilleurs auteurs-compositeurs du pays ». Jimmy B Zaotö Mélomane (trad-fusion).

« Pour moi, Dedesse, à travers ses chansons, était plus qu’un auteur et compositeur. Ses chansons ont marqué mon enfance et adolescence, et en quelque sorte, font partie de mon identité en tant que citoyenne et artiste malgache. Fille d’un auteur et compositeur, la musique forme une grande partie de ma vie depuis ma tendre enfance. Écouter de la musique et chanter les paroles des chansons de l’époque par cœur était aussi vital pour moi que manger et boire. Ce que disaient ces chansons automatiquement forgeait mon devenir, mon caractère, ma personnalité, sans le vouloir. Veloma Dedesse, que son âme repose en paix». Fatoma, chanteuse (musique urbaine).

 « Dedesse avait une thématique différente, il était loin d’être un artiste monotone. Il avait également une rythmique hors du commun ». Bigga Tovo, rappeur. 

« Quand j’étais à Tana, nous avons eu des échanges… Je lui ai fait lire mes textes… Pour moi, Dedesse est un artiste de référence ». Berikely, chanteur malgache résident en France.

« Tsara ny rythme reggae fa tsy ambaka an’izegny ny salegy eee ». Une phrase avec beaucoup de sens, qui m’inspire un nationalisme profond mais tout en respectant les autres pays. « Va en paix El Maestro». Mampiray Solofoniaina, promoteur culturel.

 « On avait ses disques, il donne presque systématiquement les textes dans les couvertures. Il m’a donné un document relié avec le CD de son dernier disque préparé à Diégo ». Chaplain Toto, enseignant chercheur, Docteur en histoire

« Ce que je ressens par rapport au décès de notre artiste national Dedesse. Tout d’abord dans les années 75, je me souviens très bien de la première fois où je faisais la connaissance de ses chansons, c’était alors que les balles tonnaient pendant l’assassinat du chef d’État Richard Ratsimandrava. Il y avait une guerre à Antananarivo entre Fort Duchesne et la Catalogne. Nous nous cachions sous les lits au son des balles et des « Couchez-vous ! » et pendant ce temps, les chansons de Dedesse nous berçaient. Ses chansons des années 70, entre autres « Vaovao eky sefo fa niova ny tany » ; « Ambila zaho hiaina amin’ny fiainako »; « K’aza malahelo »; « Tsaiky be »; « Jenny » qui a reçu un grand prix international de la francophonie à l’époque. Ces chansons marquaient vraiment sa jeunesse d’artiste engagé dans son époque et sa génération. Jusqu’ici, le silence du ministère des Arts et de la Culture est assourdissant. J’espère que ce n’est qu’une question de temps, ou de contretemps. Autrement, ce serait vraiment triste. L’Etat malgache doit rendre hommage à cette grande carrière. Dors en paix Dedesse. Merci pour tout ce que tu nous a légué. Je présente mes sincères condoléances à la famille du défunt ». Eliana Bezaza, secrétaire nationale du parti PSD.

 Propos recueillis par Iss Heridiny 

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

  1. C’est une génie et une référence nationale voire même internationale. Tsy hay hadinoina ny zafatra navelany. Maro ny artitstes somary adino. Mampalahelo indraindray.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici