- Publicité -
vendredi 9 décembre 2022
DomicileEconomieLitchi : Ouverture de la campagne 2022 – 2023 , la semaine prochaine

Litchi : Ouverture de la campagne 2022 – 2023 , la semaine prochaine

En raison de sa qualité, le litchi de Madagascar figure parmi les plus appréciés en Europe

Madagascar figure dans le top 5 des grands producteurs et exportateurs mondiaux de litchi.  Cette année, la campagne s’annonce encore prometteuse.

Sans problème majeur

La campagne litchi pour cette année 2022 débutera, en effet, la semaine prochaine. D’après la Lettre du Litchi, une publication du Centre de Technique Horticole de Tamatave (CTHT), la date d’ouverture de la campagne pour cette année se situera légèrement après celle de 2021. Et quand on sait que cette campagne 2021 avait commencé le 13 novembre, l’on peut déduire que celle de cette année débutera la semaine prochaine, ou au plus tard à partir de la semaine du 21 novembre. Une campagne qui n’est pas tardive à en croire les résultats des prospections menées par le CTHT qui réalise périodiquement des réunions afin de donner une certaine visibilité aux acteurs de la filière. Lesquels devraient s’attendre à une campagne plutôt bonne en termes de qualité. Et ce, malgré une pluviométrie en dessous de celle des années précédentes. Quoiqu’il en soit, le CTHT estime que le développement des fruits se déroule sans problème majeur dans les principales zones de production.

Premier exportateur

Une bonne perspective pour la filière litchi, la Grande île se plaçant à la troisième position  mondiale en termes de production. Mieux encore, Madagascar est classé premier exportateur mondial de ce fruit exotique qui fait le bonheur des consommateurs, notamment européens durant cette période de fin d’année. Lors de la campagne 2021-2022, les exportations sur les marchés européens étaient de 14.570  tonnes, soit une légère augmentation par rapport à la campagne 2020-2021 avec un volume expédié de 14.240 tonnes. Figurant parmi les grands pourvoyeurs de devises au pays, le litchi joue un rôle économique non négligeable. Pour ne citer que les 30.000 paysans producteurs qui en vivent chaque année ainsi que les 3 000 collecteurs saisonniers qui opèrent dans les régions Atsinanana et Analanjirofo, Atsimo Atsinana et Vatovavy, et Fitivignany. Comme pour le cas de la vanille, le ministère de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation entend mettre en place un certain nombre de mesures pour développer la filière notamment dans le sens d’une meilleure protection des intérêts des paysans producteurs.

R.Edmond.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici