- Publicité -
dimanche 4 décembre 2022
DomicileEconomieFilière vanille : Les acteurs attendent la liste des exportateurs agréés relative aux...

Filière vanille : Les acteurs attendent la liste des exportateurs agréés relative aux nouvelles demandes

Les opérateurs se soucient aussi des intérêts de la filière vanille.

Le ministère de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation continue à œuvrer pour le développement de la filière vanille, notamment dans le sens d’une meilleure protection des paysans producteurs.

Mais d’autres mesures s’imposent, selon certains acteurs de la filière qui demandent notamment la publication, dans les meilleurs délais, de la liste des exportateurs nouvellement agréés.

Renouvellement

Faut-il en effet rappeler que le mois d’août dernier, le MICC avait déjà publié la liste des 70 exportateurs agréés. Il s’agissait plus exactement du renouvellement des agréments des exportateurs déjà agréés lors de la précédente campagne. Par contre, pour les nouvelles demandes, les demandeurs sont encore en attente de la liste. « Il existe pas moins de 150 nouvelles demandes en instance » précisent des opérateurs de la filière vanille qui se posent la question de savoir s’il est possible que tous ces exportateurs ne remplissent effectivement pas les critères techniques et réglementaires pour obtenir leur agrément. « Il y a, parmi ces demandeurs, des entreprises qui remplissent les conditions de conformité de leur magasin et qui respectent les réglementations en vigueur notamment en matière fiscale et de rapatriement de devises et normalement ils doivent être agréés », ajoutent ces exportateurs qui souhaitent que le ministère publie dans les plus brefs délais cette fameuse liste tant attendue des nouveaux demandeurs agréés.

Appel aux autorités

Ce, d’autant plus que l’ouverture de la campagne d’exportation 2022-2023 est imminente. On rappelle, en effet, que le Conseil des ministres a déjà adopté une communication du MICC fixant la date de la campagne d’exportation entre le 15 novembre 2022 et le 31 mai 2023. Certains, parmi les nouveaux demandeurs, se disent prêts pour cette campagne. « Il y a parmi ces nouveaux demandeurs, des exportateurs qui disposent de leur stock de vanille exportable, qui ont déjà leur réseau de clients, qui ont investi beaucoup en termes d’infrastructures et qui se sont engagés auprès des banques », précisent-ils. Ces opérateurs lancent ainsi un appel aux autorités pour prendre les dispositions qui s’imposent pour sortir cette liste, afin de leur permettre d’opérer en toute légalité et dans le respect des règles du jeu qui, selon eux, doivent être les mêmes pour tout le monde. Notons par ailleurs que des députés ont déjà alerté l’opinion sur le danger d’une non-publication ou d’une publication tardive des exportateurs agréés en ce qui concerne les nouvelles demandes.

R.Edmond.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici