- Publicité -
lundi 5 décembre 2022
- Publicité -
DomicileVisionL’ultime espoir de sauver la planète

L’ultime espoir de sauver la planète

Tous les yeux restent braqués sur cette COP 27 qui est la conférence non pas de la dernière chance, mais celle devant mettre les pays du monde entier devant leurs responsabilités. Les COP se sont succédé et des résolutions ont été prises à cause de la catastrophe inéluctable devant survenir. Les participants se sont donc donné bonne conscience et chaque dirigeant est très vite retombé dans la routine et dans l’égoïsme de sa croissance économique. Cette réunion à Charm El-Cheikh est l’occasion de réveiller vraiment les consciences et de prendre des décisions drastiques pour espérer sauver ce qui peut l’être.

L’ultime espoir de sauver la planète

L’espoir né de la COP 21 de Paris a fait long feu. Tous les participants avaient dit que le monde allait être sauvé et que les résolutions prises devaient ralentir de manière sensible la dégradation de l’environnement. Les projections faites montraient que si elles étaient appliquées, on arriverait à une augmentation de la température de 1,5 ° à la fin du XXIe siècle. Les pays industrialisés avaient convenu d’aider les nations pauvres à lutter contre le bouleversement climatique et à faire des efforts conséquents pour diminuer leur rejet de gaz à effet de serre. Donald Trump a été le premier à renier les engagements des Etats-Unis. Les autres grands pays, préoccupés par leur croissance, ont freiné leurs efforts dans la diminution de la pollution. Les fonds destinés à aider les pays pauvres dans la lutte contre le bouleversement climatique ont été d’un montant dérisoire. Les COP qui ont suivi ont été celles des bonnes intentions qui n’ont pas été concrétisées. Les cris d’alarme ont été lancés et l’augmentation de la température mondiale a été constatée. Glasgow a vu les institutions financières privées promettre des fonds substantielles, mais ces dernières n’ont pas respecté leurs engagements . Aujourd’hui, tout le monde est conscient qu’il ne faut plus tergiverser. Est-ce que les pays vont agir à bon escient pour sauver le monde ? C’est peut-être la COP des grandes décisions qui se tient en ce moment.

Patrice RABE

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici