- Publicité -
vendredi 2 décembre 2022
DomicilePolitiqueAnosizato : Un sénateur agresse un chauffeur de taxibe

Anosizato : Un sénateur agresse un chauffeur de taxibe

La voiture qui conduisait le sénateur a été percutée par un Sprinter, il a décidé de rendre justice lui-même.

Un autre parlementaire était au centre d’une polémique ce week-end. Mais cette fois, il s’agit d’un élu de la Chambre haute.

Coup de théâtre ! La foule qui était présente à Anosizato Andrefana, ce samedi, était surprise par le geste d’un sénateur à la suite d’un accident. En effet, victime d’une collision qui a provoqué un dommage matériel sur son véhicule, un 4×4,  l’élu n’a pas pu se retenir et a agressé le chauffeur d’un taxi-be. Son geste a très vite fait le tour des réseaux sociaux et a provoqué une vague d’indignations et de condamnations. 

Les personnes qui étaient présentes sur place étaient écœurées par la scène. Selon des témoins, « la voiture qui conduisait le sénateur a été percutée par une voiture qui faisait marche arrière après avoir acheté des pièces non loin d’une banque à Anosizato ». Ils ont crié à un excès de zèle de la part de l’élu. « Le chauffeur du Sprinter s’est excusé, mais le garde du corps du sénateur a quand même levé la main sur lui », ont-ils ajouté. Et de souligner que « lorsque le chauffeur s’est excusé, le sénateur lui a dit de prendre sa voiture et d’aller voir les gendarmes ». Selon une autre information, les gardes du corps du sénateur ont menacé le chauffeur et lui ont demandé de rentrer immédiatement chez lui pour récolter 1 million d’ariary afin de réparer les dégâts. 

Raiamandreny

Très vite, les internautes ont fait le rapport entre le sénateur et la présidente de l’Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, qui a exercé son  rôle de Mpiandry. « Les législateurs devraient être des modèles quand il s’agit de respecter la loi », a d’ailleurs indiqué Christine Razanamahasoa lors de son discours d’ouverture pour la deuxième session parlementaire. Une interpellation qui devrait concerner également les sénateurs. De plus, ils sont considérés comme des Raiamandreny et devraient avoir un comportement impeccable. Il faut s’attendre à ce que le président du Sénat, Herimanana Razafimahefa, sorte le verset Jean 8:7, Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre ! Sauf que celui-ci n’est pas un Mpiandry.    

L’affaire a en quelque sorte dégénéré. Des témoins ont même souligné que le parlementaire a agressé son vis-à-vis. Une vidéo illustrant le sénateur donnant un coup au chauffeur de taxibe a éveillé les réactions de l’opinion. Quelle loi permet au sénateur de rendre lui-même justice, s’interroge-t-on. Des mesures sont attendues concernant la personne concernée et les autres affaires qui ne font que ternir l’image du Parlement malgache mais aussi du régime en place dans la mesure où ses élus ne cachent pas leurs appartenances à la majorité et s’affichent avec fierté avec la couleur orange.  

Julien R

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

3 COMMENTAIRES

  1. Je sais ue vous n’allez pas.publier ce que je vais écrire, une question se pose,comment vouliez vous que les vahoaka madinika ne font pas recours au fitsarambahoaka. L’exemple vient d’en haut.le sénateur lui même a fait justice lui même avec amende en sus.

  2. Dixit Andry Rajoelina / attentat contre Naina Andriantsitohaina : « le recours à la violence est contraire à la culture et aux valeurs Malgaches » . Sans commentaire.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici